Guerre algéro-danoise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guerre algéro-danoise
Informations générales
Date 1770-1772
Lieu Alger, Régence d'Alger
Issue Victoire algéroise
Belligérants
Flag of Denmark.svg Danemark-Norvège Fictitious Ottoman flag 2.svg Régence d'Alger
Commandants
Christian VII de Danemark
Frederik Christian Kaas
Fictitious Ottoman flag 2.svg Mohamed Ben Othmane
Forces en présence
2 frégates
4 navires de ligne
2 galiotes à bombes
inconnues
Pertes
500 morts inconnues

Le conflit entre le Danemark-Norvège et la régence d'Alger, aussi connu sous le nom de guerre dano-algérienne ou expédition algérienne, désigne le conflit maritime soutenu par l'union formée entre le royaume de Danemark et celui de Norvège contre la Régence d'Alger ; il a duré de 1770 et 1772. Cet épisode est souvent occulté dans l'historiographie danoise.

Contexte[modifier | modifier le code]

Au milieu des années 1700, le commerce dano-norvégien en Méditerranée s'est développé. Afin de protéger cette activité lucrative de la piraterie, le Danemark-Norvège avait obtenu un accord de paix avec les États de la côte des barbaresques (l'actuel Maghreb). Il s'agissait de payer un tribut annuel aux dirigeants et à l'État[réf. nécessaire].

En 1766, le nouveau Dey d'Alger, Mohamed Ben Othmane, demandait que le paiement annuel versé par le Danemark-Norvège fut augmenté et qu'il recevrait de nouveaux présents. Le Danemark-Norvège a refusé les demandes. Peu de temps après, les pirates algériens ont détourné trois navires dano-norvégiens et ont autorisé l'équipage à vendre les captifs comme esclaves[réf. nécessaire].

La guerre[modifier | modifier le code]

Des navires de guerre chargés de poudre et de balles ont navigué à Copenhague le 16 mai 1770. Ils ont menacé de bombarder la capitale algérienne si les Algériens n'acceptaient pas un nouvel accord de paix avec les Danois. Alger n'a pas été intimidé, et le bombardement dano-norvégien ne s'est pas déroulé comme prévu[réf. nécessaire].

Face aux défenses de la villes et à des opérations de contre-attaque audacieuses des raïs d'Alger, les navires danois sont disposés de manière trop éloignée du rivage pour être efficaces dans leur bombardement[1].

Les navires danois ne pouvaient résister aux lourdes frappes de mortier qui endommageaient leurs coques. Le contingent dano-norvégien a fait tirer environ 75 bombes sur la ville d'Alger avant que l'attaque ne soit abandonnée. Puis, les navires dano-norvégiens ont formé un blocus maritime qui a été mis en place pour durer jusqu'en 1772[2][réf. incomplète].

Conséquences[modifier | modifier le code]

La guerre était coûteuse pour le Danemark-Norvège. En 1772, une délégation danoise est envoyée à Alger et, après cinq jours de négociations, une nouvelle paix est conclue. Alger fut bien payé. De plus, le Danemark-Norvège a dû racheter chaque esclave qui avait été capturé pendant la guerre. Les esclaves danois et norvégiens vendus à des propriétaires d'esclaves privés devaient négocier individuellement les prix de leur liberté[3].

Frederik Christian Kaas.jpg
Frederik Christian Kaas

Héritage[modifier | modifier le code]

Cette guerre est quasiment oubliée de l'histoire danoise ; la raison était que le ministère des affaires étrangères danois Peter Vedel, en 1864, après la défaite du Danemark durant la seconde guerre prusso-danoise, voulut faire du Danemark un petit État paisible. Lars Struwe avait écrit sur pourquoi cette guerre avait une certaine influence dans le plan de Peter Vedel. Le roi Frédéric II de Prusse ordonna une mobilisation de l'armée en 1749, parce qu'il avait peur d'une attaque dano-russe contre la Prusse[réf. nécessaire]. 20 ans plus tard, le Danemark était allié à la Russie, qui était en guerre avec l'Empire ottoman, et le bombardement d'Alger faisait partie de l'alliance, « le genre d'alliances et d'attaques contre d'autres pays, semblables aux actions d'une grande puissance » dit Lars Struwe qui est l'une des raisons pour lesquelles cette guerre n'a pas obtenu beaucoup d'attention[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Revue africaine: bulletin de travaux de la Société historique algérienne, Kraus Reprint, (lire en ligne)
  2. Torbjørn Ødegaard; Oppgjøret med røverstaten Algier 1769-72, published by Marinemuseet, Horten 2010 (in Norwegian)[réf. incomplète]
  3. (da) « Krigen mod Algier », sur natmus.dk, Musée national du Danemark
  4. (da) Lars Struwe, « Danmark bombede Algier – og glemte alt om det », videnskab.dk,‎ (lire en ligne)