Groupe de NGC 1255

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Groupe de NGC 1255
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Fourneau & Éridan
Ascension droite (α) 03h 13m 32,0s[1]
Déclinaison (δ) −25° 43′ 31″ [1]
Distance environ 23,7 Mpc (∼77,3 millions d'a.l.)

Localisation dans la constellation : Éridan

(Voir situation dans la constellation : Éridan)
Eridanus IAU.svg

Localisation dans la constellation : Fourneau

(Voir situation dans la constellation : Fourneau)
Fornax IAU.svg
Caractéristiques physiques
Type d'objet Groupe de galaxies
Liste des groupes de galaxies


Le groupe de NGC 1255 comprend au moins 7 galaxies situées dans les constellations du Fourneau et de l'Éridan. La distance moyenne entre ce groupe et la Voie lactée est d'environ 23,7 Mpc (∼77,3 millions d'a.l.).

Membres[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous liste les 7 galaxies[2] qui sont indiquées sur le site «Un Atlas de l'Univers»[3] créé par Richard Powell.

Membres du groupe de NGC 1255
Nom Constellation Classification Type α (J2000.0) δ (J2000.0) Vitesse radiale (km/s) Magnitude apparente Distance (Mpc)[4]
NGC 1255[5] Fourneau SAB(rs)bc Spirale intermédiaire 03h 13m 32.0s -25° 43′ 31″ 1686 ± 3 10,7[6] 23,5 ± 1,7
NGC 1201[7] Fourneau SA0^0(r)? Lenticulaire 03h 04m 08.0s -26° 04′ 11″ 1686 ± 33 10,7[8] 23,5 ± 1,8
NGC 1302[9] Fourneau (R)SB0/a(r) Lenticulaire 03h 19m 51.2s -26° 03′ 38″ 1710 ± 3 10,7[10] 23,9 ± 1,7
ESO 480-25[11] Fourneau SB(s)m: Spirale barrée magellanique 03h 03m 50.5s -25° 16′ 21″ 1726 ± 3 15,00 24,1 ± 1,7
ESO 481-14[12] Fourneau SB(s)m: Spirale barrée magellanique 03h 13m 40.4s -25° 11′ 17″ 1733 ± 3 14,21 24,2 ± 1,7
ESO 481-18[13] Fourneau SB(rs)cd Spirale barrée 03h 18m 32.8s -25° 50′ 08″ 1796 ± 7 13,54 25,1 ± 1,8
ESO 481-19[14] Éridan IB(s)m Irrégulière magellanique 03h 18m 43.4s -23° 47′ 02″ 1538 ± 5 15,66 21,5 ± 1,5

Le site DeepskyLog[15] permet de trouver aisément les constellations des galaxies mentionnées dans ce tableau ou si elles ne s'y trouvent pas, l'outil du site constellation[16] permet de le faire à l'aide des coordonnées de la galaxie. Sauf indication contraire, les données proviennent du site NASA/IPAC.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Les coordonnées de NGC 1255
  2. « Une liste des groupes de galaxies proches, Un Atlas de l'Univers, Richard Powel » (consulté le 5 juillet 2018)
  3. « Un Atlas de l'Univers » (consulté le 7 août 2018)
  4. Distance calculée à partir du décalage vers le rouge. On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  5. (en) « NGC 1255 sur NASA/IPAC » (consulté le 27 octobre 2018)
  6. (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 16 juillet 2016)
  7. (en) « NGC 1201 sur NASA/IPAC » (consulté le 27 octobre 2018)
  8. (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 20 juin 2016)
  9. (en) « NGC 1302 sur NASA/IPAC » (consulté le 27 octobre 2018)
  10. (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le 14 août 2016)
  11. (en) « ESO 480- G 025 sur NASA/IPAC » (consulté le 27 octobre 2018)
  12. (en) « ESO 481- G 014 sur NASA/IPAC » (consulté le 27 octobre 2018)
  13. (en) « ESO 481- G 018 sur NASA/IPAC » (consulté le 27 octobre 2018)
  14. (en) « ESO 481- G 019 sur NASA/IPAC » (consulté le 27 octobre 2018)
  15. « DeepskyLog ».
  16. « Finding the constellation which contains given sky coordinates », sur djm.cc.

Liens externes[modifier | modifier le code]