Grengiols

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Grengiols
Grengiols
Blason de Grengiols
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton du Valais Valais
District Rarogne oriental
Localité(s) Deisch
Communes limitrophes Bettmeralp, Binn, Bister, Ernen, Lax, Mörel-Filet, Ried-Brig, Termen, Varzo (I), Baceno (I)
Président(e) Armin Zeiter[1]
NPA 3993
No OFS 6177
Démographie
Population
permanente
424 hab. (31 décembre 2018)
Densité 7,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 22′ 22″ nord, 8° 05′ 34″ est
Altitude 995 m
Superficie 58,46 km2
Divers
Langue Allemand
Localisation
Localisation de Grengiols
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton du Valais
Voir sur la carte administrative du Canton du Valais
City locator 14.svg
Grengiols
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Grengiols
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Grengiols
Liens
Site web www.grengiols.ch
Sources
Référence population suisse[2]
Référence superficie suisse[3]

Grengiols est une commune suisse du canton du Valais, située dans le demi-district de Rarogne oriental.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom viendrait du latin graneirolas, petits greniers.

1052 : Graneirolis, 1228 : Griniruel et 1297 : Graniols.

En 1799, le village est entièrement détruit par un incendie allumé par les troupes autrichiennes qui battaient en retraite.

Monuments et curiosités[modifier | modifier le code]

L'église paroissiale Saint-Pierre de style néo-roman a été construite en 1913 par l'architecte Adolf Gaudy. Elle contient un maître-autel rococo de 1760-70 ainsi que dans son bas-côté nord un autel de la Sainte-Croix de l'atelier de A. Sigristen daté du XVIIIe siècle[4].

Botanique[modifier | modifier le code]

Grengiols est connu pour son espèce de tulipe unique au monde car elle pousse seulement dans cette commune qui lui donne son nom : la Grengjer-Tulpe (pour les spécialistes Tulipa grengiolensis)[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Commune de Grengiols », sur www.vs.ch (consulté le 27 mars 2021)
  2. « Population résidente permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance, en 2018 », sur Office fédéral de la Statistique.
  3. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  4. Dictionnaire culturel de la Suisse, Zürich, Ex Libris, , 445 p., p. 170
  5. (de) Informations sur la Grengjer-Tulpe

Sur les autres projets Wikimedia :