Grande inondation de 1862

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lithographie de K Street, dans la ville de Sacramento, capitale de la Californie, pendant la Grande inondation de 1862.

La Grande inondation de 1862, ou Déluge de Noé (en anglais, Noachian Deluge) est la plus importante inondation répertoriée de l'histoire de l'Oregon, du Nevada et de la Californie. Elle s'est déroulée de décembre 1861 à janvier 1862 en quatre épisode dont le plus importante s,est produite du 9 au 12 janvier 1862 lors d'un épisode de configuration météorologique de type Pineapple Express[1].

À travers la zone affectée, tous les cours d'eaux atteignirent de grandes hauteurs, submergèrent les vallées, inondèrent ou balayèrent petites villes, villages, moulins, barrages, canaux, maisons, clôtures, animaux domestiques, et ravagèrent les champs. Une première estimation des dommages matériels fut de 10 000 000 dollars[2]. Cependant, ils furent ensuite estimés à environ un quart des biens et fond imposables réels de l'État de Californie qui furent détruits par l'inondation. Dépendant des taxes foncières, l'État de Californie, le plus gravement touché par l'inondation, fit faillite. Le gouverneur, l'assemblée législative de l'État et les employés de l'État ne furent pas payés pendant un an et demi[3].


Contexte[modifier | modifier le code]

En hiver, la configuration de la circulation atmosphérique en altitude peut être très stable entre les îles Hawaï et la côte ouest de l'Amérique du Nord. Ce type de circulation apporte de l'air tropical très humide vers la côte dans un corridor assez mince appelé rivière atmosphérique. Dans ce corridor, des dépressions météorologiques peuvent alors donner des pluies importantes à répétition, phénomène connu localement sous le nom de Pineapple Express[1].

Une telle situation s'est produite durant l'hiver 1861-1862. Des semaines de précipitations ininterrompues de pluies ou de neige débutèrent en Oregon en novembre 1861 et continuèrent jusqu'en janvier 1862, sur une période de 45 jours[1]. Une quantité de pluie record est tombée du 9 au 12 janvier et contribua à une inondation s'étendant du sud du fleuve Columbia (à l'ouest de l’Oregon) jusqu'à San Diego en passant par la Californie. Ces pluies s'étendirent très loin à l'intérieur des terres, parcourant l’Idaho dans le Territoire de Washington, le Nevada et l’Utah dans le Territoire de l'Utah, et l'Arizona à l'ouest du Territoire du Nouveau-Mexique[1].

Elle culmina avec une tempête plus chaude, plus intense et plus pluvieuse, qui eut des conséquences plus graves à cause de la grande accumulation de neige, alors fondue par la pluie dans les parties basses des montagnes[1].

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Frances P. Malamud-Roam et al., « Holocene Paleoclimate Records from a Large California Bay Estuarine System and Its Watershed Region: Linking Watershed Climate and Bay Conditions », Quaternary Science Reviews, Vol. 25, Nos. 13-14, pp. 1570-1598, juillet 2006.
  • (en) Michael D. Dettinger and F. M. Ralph, « Stroms, Floods, and the Science of Atmospheric Rivers », Eos, Vol. 92, No. 32, p. 265, 2011.
  • (en) Michael D. Dettinger et al., « Design and Quantification of an Extreme Winter Storm Scenario for Emergency Preparedness and planning Exercices in California », Natural Hazards, Vol. 60, No. 3, pp. 1085-1111, février 2012.
  • (en) NOAA atmospheric river page
  • (en) USGS ARkStorm page

Liens externes[modifier | modifier le code]