Lacs Amer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Grand Lac Amer)
Aller à : navigation, rechercher
Lacs Amer
Vue du Grand Lac Amer depuis l'espace ; le Petit Lac Amer est dans son prolongement en haut de l'image.
Vue du Grand Lac Amer depuis l'espace ; le Petit Lac Amer est dans son prolongement en haut de l'image.
Administration
Pays Drapeau de l'Égypte Égypte
Gouvernorats Ismaïlia, Suez
Géographie
Coordonnées 30° 20′ nord, 32° 23′ est
Type Lac salé
Superficie
 · Maximale
220 km2
250 km2
Longueur 23,2 km
Largeur 10,8 km
Hydrographie
Alimentation Canal de Suez
Émissaire(s) Canal de Suez

Géolocalisation sur la carte : Égypte

(Voir situation sur carte : Égypte)
Lacs Amer

Les lacs Amer sont deux lacs salés d'Égypte composés du Grand Lac Amer (arabe : البحيرة المرة الكبرى, al-Buhayrah al-Murra al-Kubra) et du Petit Lac Amer (arabe : البحيرة المرة الصغرى, al-Buhayrah al-Murra as-Sughra). Ensemble, ces deux lacs en communication directe l'un avec l'autre ont une superficie de 220 km2. Ils sont intégrés au dispositif du canal de Suez et de ce fait sont parcourus par un grand nombre de navires ; au nord, le canal utilise également deux autres lacs, le Manzala et le Timsah.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Comme le canal de Suez ne comporte aucune écluse, l'eau de mer, en provenance de la mer Méditerranée et de la mer Rouge, s'écoule librement dans le lac, remplaçant l'eau perdue suite à l'évaporation. Le lac agit comme un tampon pour le canal en réduisant l'effet des courants marins.

Histoire[modifier | modifier le code]

Roosevelt et Abdelaziz ben Abderrahmane Al Saoud à bord de l'USS Quincy sur le Grand Lac Amer, le 14 février 1945.

Le , sur le Grand Lac Amer, le président américain Franklin D. Roosevelt, venant directement de la conférence de Yalta, rencontre à bord du croiseur USS Quincy le roi de l'Arabie saoudite, Abdelaziz ben Abderrahmane Al Saoud. Le seul témoin de cette réunion est l'interprète du président américain et il n'existe aucun procès-verbal connu de cette discussion[1].

Lors de la guerre des Six Jours en 1967, le canal a été fermé et 14 navires se sont trouvés bloqués dans le lac jusqu'en 1975. Ils ont été baptisés Flotte jaune en raison du sable du désert qui a rapidement couvert leurs ponts. Un certain nombre de timbres (ou plutôt, étiquettes décoratives, puisqu'ils n'ont aucune validité postale) ont été créés par les équipages et sont aujourd'hui très recherchés par les collectionneurs[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Michael T. Klare, Blood and Oil: The Dangers and Consequences of America's Growing Petroleum Dependency, New York, Metropolitan Books / Henry Holt & Co., , 265 p. (ISBN 0-8050-7313-2), p. 35 et 218n.
  2. Documentaire Les Marins oubliés de la guerre des Six Jours (Gefangen im Bittersee), réal. Jens Arndt et Fayd Jungnickel, Allemagne, 2009, 52 min., diff. dans Les Mercredis de l'histoire, Arte, 31 mars 2010.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :