Gouzel Iakhina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gouzel Iakhina
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (44 ans)
KazanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Гузель Шамилевна Яхина, Гүзәл Шамил кызы Яхина et Güzäl Şamil qızı YaxinaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Domiciles
Ruelle Katanov (d), rue Dostoïevski (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Université d'État tatare en sciences humaines et de l'éducation (en)
Lycée n° 131 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Site web
Œuvres principales
Zouleikha ouvre les yeux (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Gouzel Chamiliovna Iakhina (tatar : Гүзәл Яхина), née le à Kazan, est une écrivaine russe, auteure du roman Zouleikha ouvre les yeux consacré à la dékoulakisation des années 1930, lauréate du Prix Bolchaïa Kniga[1] et lauréate du Prix Iasnaïa Poliana (ru)[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Gouzel Iakhina est née à Kazan le [3], dans la famille d'un médecin et d'un ingénieur. Elle étudie au lycée de physique et de mathématiques n° 131 et à l'école d'art. Elle est diplômée de la faculté de langues étrangères de l'Institut pédagogique d'État de Kazan. Elle s'intéresse dès sa scolarité au cinéma et aux scénarios[4].

À partir de 1999, elle vit à Moscou[5], et travaille dans le domaine des relations publiques, de la publicité et du marketing. Elle est diplômée du département de scénarisation de l'École de cinéma de Moscou (2015)[5],[6]. Elle publie dans les magazines Neva (ru) et Oktyabr. Des chapitres de son premier roman Zouleikha ouvre les yeux (ru) paraissent dans la revue Lumières de Sibérie (ru). Après une série de tentatives infructueuses pour trouver indépendamment un éditeur, Iakhina s'adresse à une agence littéraire. Avec cette aide, son roman parait et a un grand succès[7].

En , ce premier roman a déjà été traduit dans 20 langues[4].

Elle a écrit trois textes pour l'épreuve de Dictée totale (ru) en 2018, pour trois fuseaux horaires différents, appelés Matin, Après-midi et Soir. Ils ont été inclus dans le roman Mes enfants[8].

Le , elle est nommée pour le Prix Bolchaïa Kniga[9].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • (ru) « Мотылек » [« Papillon »], Neva, no 2,‎ (lire en ligne).
  • (ru) « Винтовка » [« Le fusil »], Oktyabr, no 5,‎ (lire en ligne).

Scénarios[modifier | modifier le code]

  • (ru) Подарок [« Don »],‎ [10].

Roman[modifier | modifier le code]

  • (ru) Зулейха открывает глаза [« Zouleïka ouvre les yeux »], Moscou, АСТ,‎ , 506 p. (ISBN 978-5-17-090436-5).

Critiques[modifier | modifier le code]

L'éventail des appréciations de l'œuvre de Gouzel Iakhina est large, de très positives[12] à très négatives chez certains critiques tatars.

Ruslan Aïsin considère le roman Zouleikha ouvre les yeux comme une apologie de l'immoralité et la trahison, puisque le jeune héros Ioussouf prend le nom de l'homme qui a tué son père, et parce que le roman, selon le critique, ne montre pas l'effrayante réalité des camps de cette époque[13],[14].

Pavel Bassinski souligne que « Le style de Gouzel Iakhina est dur. Des phrases courtes, un minimum de détails, rien de superflu »[15].

Galina Iouzefovitch écrit qu'à côté de passages brillamment écrits, il y a dans le texte de Gouzel Iakhina, des vides et des pointillés à peine marqués - cette caractéristique étant attribuée au passé de scénariste de l'auteure[16].

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

  • 2015 - Lauréate du prix du Livre de l'année («Книга года») pour Zouleikha ouvre les yeux
  • 2015 - Lauréate du prix Iasnaïa Poliana (ru), nomination «XXIe siècle» (pour le roman Zouleikha ouvre les yeux)
  • 2015 - Lauréate du Prix Bolchaïa Kniga pour Zouleikha ouvre les yeux[17],[18]
  • 2016 - Lauréate du prix Cyrano, nomination comme meilleur écrivain
  • 2017 - Prix de la rentrée littéraire de la Transfuge (revue)[19]
  • 2017 - Lauréate du prix du lecteur (ru), pour Zouleikha ouvre les yeux,
  • 2018 - Lauréate du prix Snob (Сноб), pour le roman Mes enfants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ru) Анна Кочарова, « Гузель Яхина: для меня не было выбора, о чем писать », sur РИА Новости,‎ 20160301t1735+0300z (consulté le )
  2. (ru) « Лауреаты / Литературная премия «Ясная Поляна» », sur www.yppremia.ru (consulté le )
  3. (ru) « Гузель Яхина - биография, список книг, отзывы читателей - Readly.ru », sur readly.ru (consulté le )
  4. a et b (ru) gorky.media, «Хорошая книга — это терапия», sur «Горький»,‎ (consulté le )
  5. a et b (ru) Ильнур Шарафиев, « Гузель Яхина: «У меня есть четкое отношение к фигуре Сталина и периоду его правления» », sur БИЗНЕС Online (consulté le )
  6. (ru) Ведомости, « «Зулейха открывает глаза» Гузели Яхиной - сильный дебютный роман о раскулаченной татарке », sur www.vedomosti.ru,‎ (consulté le )
  7. (ru) « Дело рук самих начинающих », sur newtimes.ru (consulté le )
  8. (ru) Лебедева, Наталья, « Гузель Яхина стала автором "Тотального диктанта - 2018" », Российская Газета,‎ (consulté le )
  9. (ru) Елена ГИЛЬМАНОВА | Сайт «Комсомольской правды», « Стали известны номинанты премии «Большая книга» », sur KP.RU - сайт «Комсомольской правды»,‎ (consulté le )
  10. (ru) Лауреат "Большой книги" Гузель Яхина победила на конкурсе сценариев, RIA News,‎ (lire en ligne)
  11. « Zouleikha ouvre les yeux - Gouzel Iakhina - Éditions Noir sur Blanc », sur www.leseditionsnoirsurblanc.fr (consulté le )
  12. (ru) « Женщина и остальные », Коммерсантъ,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. (ru) « История одного предательства », sur poistine.org,‎ (consulté le )
  14. (ru) « Серая мышь Зулейха (ч.2) », sur zvezdapovolzhya.ru (consulté le )
  15. (ru) « Павел Басинский - о романе Гузель Яхиной про раскулачивание татар », sur Российская газета (consulté le )
  16. (ru) « Гузель Яхина выпустила роман о поволжском немце «Дети мои» », sur meduza.io (consulté le )
  17. (ru) БИЗНЕС Online, « Первую премию «Большой книги» в 3 млн. рублей получила Гузель Яхина за роман «Зулейха открывает глаза» », sur БИЗНЕС Online (consulté le )
  18. (ru) « Стал известен лауреат премии "Большая книга" », Interfax.ru (consulté le )
  19. « Les prix littéraires 2017 – La récap – Ballade au fil de … », www.cathjack.ch (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]