Gouvernement Ziguélé I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Gouvernement Ziguélé 1)
Aller à : navigation, rechercher

Le Gouvernement Ziguélé 1 est le gouvernement de la République centrafricaine de la publication du décret présidentiel du 5 avril 2001[1], jusqu’à la nomination du Gouvernement Ziguélé 2, le 30 août 2001. Il s’agit d’un gouvernement nommé par le Président Ange-Félix Patassé.

Composition[modifier | modifier le code]

Le gouvernement d’action et de combat Ziguélé 1 est composé de 24 membres, dont le Premier ministre[2], 2 ministres d’État, 16 ministres et 5 ministres délégués.

Premier ministre[modifier | modifier le code]

Ministres d’État[modifier | modifier le code]

  • Ministre d’État, de la Communication, Postes et Télécommunications, chargé des nouvelles Technologies, de la Culture et de la Francophonie: Gabriel Jean-Edouard Koyambounou (MLPC)
  • Ministre d'État, des Finances et du Budget: Eric Sorongopé (MLPC)

Ministres[modifier | modifier le code]

  • Ministre chargé de la Promotion du monde rural: Salomon Namkoséréna (MLPC)
  • Ministre des Affaires étrangères: Agba Otikpo Mézodé
  • Ministre de la Défense nationale: Jean-Jacques Démafouth (MLPC)
  • Ministre de l’Intérieur et Sécurité publique: Théodore Bikoo (PLD[3])
  • Ministre de la Justice: Marcel Météfara (MLPC)
  • Ministre de la Fonction publique, de l’Emploi et de la Prévoyance sociale: Laurent Ngon Baba (PAD - Parti africain de développement)
  • Ministre des Eaux, Forêts, Chasse, Pêche, Environnement et Tourisme: Constance Nathalie Gounébana (PLD)
  • Ministre de l’Équipement, Aménagement, Transports, chargé du Désenclavement: Désiré Péndémou (MLPC)
  • Ministre chargé des Relations avec le parlement: Michel Doko (PLD)
  • Ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Hydraulique: André Nalké Dorogo (MLPC)
  • Ministre de l’Éducation nationale et Enseignement supérieur: Timoléon M'Baikoua (MLPC)
  • Ministre des Affaires sociales, Promotion des Femmes, Jeunes, chargé de la réinsertion des handicapés: Françoise Ibrahim née N'Doma (CN[4])
  • Ministre de la Jeunesse et des Sports: Jean Dominique N'Darata (UDR/FK[5])
  • Ministre de la Santé publique et de la Population: Joseph Kalité (MLPC)
  • Ministre du Commerce et Industrie, chargé de la promotion du secteur privé: Jacob M'baitadjim (MLPC)
  • Ministre du Plan et de la coopération internationale: Alexis N'Gomba (PLD)

Ministres délégués[modifier | modifier le code]

  • Ministre délégué à la Sécurité publique: Robert Zana (MLPC)
  • Ministre délégué aux Finances et au Budget: Lazare Dokoula (MLPC)
  • Ministre délégué au Plan et coopération internationale: Clément Eregani (MLPC)
  • Ministre délégué aux Affaires étrangères: Victor Boucher (MLPC)
  • Ministre délégué au Désarmement: Michel Doyéné (MLPC)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret présidentiel du 5 avril du 2001, portant nomination ou confirmation des membres du gouvernement
  2. Décret 01.076 du 1er avril du 2001, portant nomination du Premier ministre, Chef du gouvernement
  3. Parti libéral démocrate
  4. Convention nationale
  5. Union démocratique pour le renouveau-Fini Kodro

Articles connexes[modifier | modifier le code]