Gottlob Burmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Burmann.
Gottlob Burmann
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Poète, écrivain, auteur de littérature pour la jeunesseVoir et modifier les données sur Wikidata
Page de titre des Poèmes sans la lettre R, édition de 1796.

Gottlob Burmann (1737-1805), né à Lubań, est un poète allemand, auteur de Fables, de Poésies et de Chants patriotiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans leur Dictionnaire historique, Charles Théodore Beauvais de Préau et Antoine-Alexandre Barbier lui trouvent « du naturel et de la grâce », mais considèrent que « ses ouvrages manquent de plan et de convenance et partent d'une imagination peu réglée »[1]. Il est surtout notable pour ses Gedichte ohne den Buchstaben R (Berlin, 1788), un recueil de 130 poèmes lipogrammatiques omettant la lettre r[2] dans le but de « rendre la langue allemande plus douce »[3]. Dans les dix-sept dernières années de sa vie, il bannit la lettre de sa conversation et ne prononce par conséquent pas son propre nom[4],[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Charles Théodore Beauvais de Préau et Antoine-Alexandre Barbier, Dictionnaire historique, Gosselin, (lire en ligne), p. 408
  2. (de) « Gedichte ohne den Buchstaben R », Allgemeine Litteratur Zeitung, vol. 4, no 307,‎ , p. 835-836 (lire en ligne)
  3. (de) Karl Heinrich Jördens, Lexikon deutscher Dichter und Prosaisten, (lire en ligne), p. 277
  4. (en) John R. Pierce, An Introduction to Information Theory: Symbols, Signals and Noise, Courier Corporation, (lire en ligne), p. 48
  5. Marc Lefrançois, Histoires insolites des écrivains et de la littérature, City Edition, (lire en ligne), p. 22

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]