Gojō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gojō-shi
五條市
Gojō
Panorama de la ville.
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Kansai
Préfecture Nara
Maire Nobuharu Enoki
Code postal 〒637-8501
Démographie
Population 33 000 hab. (2015)
Densité 113 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 21′ 07″ nord, 135° 41′ 38″ est
Superficie 29 202 ha = 292,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : préfecture de Nara

Voir sur la carte administrative de Préfecture de Nara
City locator 13.svg
Gojō-shi

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte administrative du Japon2
City locator 13.svg
Gojō-shi

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte topographique du Japon2
City locator 13.svg
Gojō-shi
Liens
Site web http://www.city.gojo.lg.jp/
Situation de la ville de Gojō en préfecture de Nara.

Gojō (五條市, Gojō-shi?) est une ville du Japon située dans la préfecture de Nara, sur l'île de Honshū.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Gojō est une ville située sur l'île de Honshū, au Japon, dans l'Ouest de la préfecture de Nara, environ 42 km au sud-est d'Osaka.

Démographie[modifier | modifier le code]

Lors du recensement national de 2015, la ville de Gojō comptait 33 000 habitants (113 hab./km2), répartis sur une superficie de 292,02 km2[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le Nord de Gojō est traversé par le fleuve Yoshino.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , les villages de Nishiyoshino et Ōtō fusionnent avec la ville de Gojō.

Depuis toujours, la ville a joué un rôle important en reliant Osaka et la région du Kishū. À l'est de Gojō se trouve la route d'Ise, et à l'ouest la route de Kishū.

Traditionnellement, le bois de charpente était amené à Gojō depuis la région de Yoshino par le fleuve, faisant de Gojō un centre très important d'échanges commerciaux.

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

  • Le Kongo-ji : ce temple bouddhique a été construit il y a environ huit cents ans par des disciples et des prêtres de l'époque de Heian.
  • La résidence de Kuriyama : située dans la rue Shinmachi, elle est reconnue comme la maison la plus ancienne du Japon. Sur l'arête de son toit se trouve une inscription datant de la deuxième année de l'ère Keicho (1607).
  • Gojō Baum : le musée culturel et historique de la ville de Gojō. Il tire son nom de sa forme qui ressemble à un gâteau allemand ; le baumkuchen.
  • L'Eisan-ji (ja) : un temple bouddhique de la branche Buzan-ha du bouddhisme Shingon. Il a été construit en 719 sous les ordres de Fujiwara no Muchimaro, fondateur du clan Nanke.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ja) Mairie de Gojō, « 五條市の概要 » [« Présentation de Gojō »], sur www.city.gojo.lg.jp,‎ (consulté le 24 février 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :