Glory hole (homonymie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Glory hole peut désigner :

  • Glory hole, un type particulier de trou dans un mur.

Cinéma[modifier | modifier le code]

  • Glory hole est le titre d'un film de Guillaume Foirest (2007).

Peinture[modifier | modifier le code]

  • Glory Hole est le titre d'un tableau de Keith Haring daté de 1980.

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

  • Glory Owl, bande dessinée satirique ayant pour thème l'humour noir, irrévérencieux...

Sculpture[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

  • Glory hole est le titre d'une chanson de Benjamin Biolay, sur son album Négatif (2003).
  • Glory hole est le titre d'une chanson du groupe Indochine, sur leur album live 3.6.3 (2004).
  • Glory hole est le titre d'une chanson de David TMX, sur son album Fournée de printemps (2008).
  • Gloryhole est le titre d'une chanson de Borgore, artiste de la scène montante Dubstep, de son EP Delicious (2011).
  • Glory hole est également un groupe genevois (Suisse) de punk'n'roll engagé contre le fascisme et le sexisme[1].
  • Glory hole est le titre d'une chanson de Steel Panther, sur leur album All You Can Eat (2014)

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

  • Dans le jeu vidéo Grand Theft Auto: San Andreas, sur l'une des radios, Bounce FM, on peut entendre une réclame pour le Glory Hole Theme Park: Fun with stranger (littéralement « parc à thème Glory Hole : amusement avec un inconnu »). Le jeu est connu pour ses références explicites et caricaturales.
  • Dans le film Cherry 2000 (1987), Glory Hole est le nom d'un village perdu dans le Nevada.
  • Dans le jeu vidéo Duke Nukem Forever, lors de la séquence de jeu à Titty City, Duke peut utiliser un Glory Hole dans les toilettes de l'établissement.

Industrie et techniques[modifier | modifier le code]

  • Glory Hole est le nom donné à des évacuateurs de crue en forme d'entonnoir-tulipe (spillway), installés dans les lacs de retenue[2].

Histoire militaire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]