Glirarium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le glirarium (dérivé du latin glis, gliris, loir) est un récipient en terre cuite, formé de différents compartiments, utilisé dans l'élevage du loir gris dans un but alimentaire, usage cité par Varron[1]. La chair de cet animal était un mets particulièrement apprécié dans la période étrusque puis romaine[2].

Description[modifier | modifier le code]

Le récipient est constitué d'un vase, généralement en terre cuite, troué pour permettre le passage de l'air et fermé à son sommet par un couvercle. À l'intérieur se trouvaient de petites étagères, perpendiculaires aux parois, permettant aux loirs de rester dans l'obscurité et ainsi de pouvoir mieux dormir[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Varron, De Agricultura, III, XII [1]
  2. a et b « Pots for the Gourmet Who Has Everything (Else) » (consulté le 11 novembre 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]