Girolamo Bonsignori

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Girolamo Bonsignori
Defaut 2.svg
Naissance
Décès
Activités

Girolamo Bonsignori, ou Girolamo Monsignori (dit Fra) ou Fra Monsignori (Vérone, 1472, Mantoue, 1529) est un peintre italien, le frère de Francesco Bonsignori (ou Francesco-Girolamo Monsignori) peintre véronais plus connu.

Biographie[modifier | modifier le code]

Girolamo Monsignori (dit Fra), fils du peintre Alberto Bonsignori (ou Alberto Monsignori), a appartenu à l'ordre des Dominicains dans les premières années du XVIe siècle, mort de la peste en soignant des pestiférés[1].

Il a été influencé par le passage de Léonard de Vinci, dont il copie le Cenacolo pour le réfectoire de San Benedetto Po (dans une interprétation quasi classique et raphaélique), à l'intérieur d'un cadre architectural inspiré du Corrège.

Son autre frère Cherubino Bonsignori (ou Fra Cherubino Monsignori) a appartenu à l'ordre des Franciscains et a été un enlumineur.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Ultima Cena, conservée à Badia Polesine[2].
  • Annonciation, buffet d'orgue, église dominicaine de S. Pietro Martire à Murano
  • La Fede, retable à la basilique de Mantoue
  • Archange Gabriel,
  • Cristo portacroce, huile sur toile, 61 cm × 47,5 cm, Sternberk Castle, Olomouc, République tchèque
  • Chute du Christ sous la Croix, Académie des Beax-Arts, Mantoue.
  • La Vierge et l'Enfant (fresque), église San Barnaba, Mantoue.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Adolphe Siret,Dictionnaire historique des peintres de toutes les écoles depuis les temps, page 393, 527 pages, 1848 [1]
  2. Etienne Gilson, Peinture et réalité, page 106, 369 pages, 1998 [2]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • A. Conti : Osservazioni e appunti sulla "Vita" di Leonardo di Giorgio Vasari, in Kunst der Cinquecento in der Toskana, Florence (1992)
  • Denise Zaru : Une étrange Annonciation : les volets d'orgue de l'église de S. Pietro Martire à Murano de Girolamo Bonsignori, Revue « Études de lettres » N° 273 d'avril 2006 (p. 31-64)

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

  • Giorgio Vasari le cite dans ses écrits et le nomme Girolamo converso di san Domenico