Girafe Masaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La girafe Masaï (Giraffa tippelskirchi) est une espèce proposée de girafe[1] endémique du Kenya et de la Tanzanie mais on peut également en trouver au Rwanda.

Aussi appelée « girafe du Kilimandjaro » c’est la plus nombreuse des neuf sous-espèces de girafes et le plus grand mammifère terrestre.

Il resterait environ 37 000 individus dans la nature et une centaine dans des zoos.

Description[modifier | modifier le code]

Détail de la robe d'une girafe Masaï.

La girafe Masaï se distingue des autres espèces par ses taches en forme de feuillage sur le corps et par sa queue terminée par une longue touffe de poils noirs. Le mâle présente jusqu’à cinq protubérances osseuses sur le crâne, les ossicônes. Les taches de la robe du mâle dominant ont tendance à être plus sombres que celles des autres membres de son troupeau.

Les jambes et le cou faisant déjà approximativement 2 m de long, les mâles adultes mesurent couramment environ 6 m de haut, mais certains individus atteignent 6,5 m. Les femelles sont un peu plus petites (entre 5 m et 5,5 m).

Ces animaux ont un énorme cœur qui pèse dans les 12 kg.

Un coup de pied de girafe Masai peut fracturer le crâne d'un lion ou lui briser l’échine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fred B. Bercovitch, Philip S.M. Berry, Anne Dagg, Francois Deacon, John B. Doherty, Derek E. Lee, Frédéric Mineur, Zoe Muller, Rob Ogden, Russell Seymour, Bryan Shorrocks et Andy Tutchings, « How many species of giraffe are there? », Current Biology, vol. 27, no 4,‎ , R136–R137 (ISSN 0960-9822, PMID 28222287, DOI 10.1016/j.cub.2016.12.039, lire en ligne).

Sur les autres projets Wikimedia :