Giovanni Marracci

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Giovanni Marracci
San Michele arcangelo tra i ss. agostino e liborio di Giovanni Marracci.jpg

Trois saints, Santa Maria Forisportam (Lucca)

Naissance
Décès
Activité

Giovanni Marracci (Lucques, 1637 - Lucques, 1704)[1] est un peintre italien du XVIIe siècle, qui a été surtout actif dans sa ville natale est ses environs.

Biographie[modifier | modifier le code]

Giovanni Marracci était un peintre italien de la période baroque, qui a été formé à Rome dans l'atelier de Pietro da Cortona, mais a travaille de façon indépendante à Lucques et dans ses villes voisines. Parmi ses chefs-d'œuvre on trouve un Couronnement de Sainte Thérèse (aujourd'hui au Museo Nazionale de Villa Guinigi, Lucques). Il a également peint les fresques de la coupole de la chapelle de Sant'Ignazio dans l'église de San Giovanni, toujours à Lucques.

Il avait un jeune frère nommé Ippolito

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Couronnement de Sainte Thérèse, Museo Nazionale di Villa Guinigi, Lucques.
  • Fresques de la coupole de la chapelle de Sant'Ignazio, église de San Giovanni, Lucques.
  • La création d'Adam,
  • Vierge à l'Enfant,
  • Saint Gaetan, église San Michele Arcangelo, Lucques[2].
  • Retable, autel chapelle del Sagramento, église San Michele Arcangelo.
  • Les Profanateurs chassés du Temple (fresque), église Santa Maria, Corteorlandini,Lucques[3].
  • Nativité (fresque), église San Giusto, Lucques[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Russo Severina, Barocco e devozione. Giovanni Maracci e il cortonismo in Lucchesia,Pise, 2000. Libreria Editoriale Umbra, Foligno, Italie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Luigi Antonio Lanzi, Storia pittorica della Italia dal risorgimento delle belle arti fin presso ..., Page 119, 1823 [1]
  2. Francesco Baroni, Guida del Forestiere per la città e il contado di Lucca, page 72, 164 pages,1820.[2]
  3. Touring Club Italiano, Toscana (esclusa Firenze), page 184 [3]
  4. Antonio Mazzarosa, Guida di Lucca e dei luoghi più importanti del ducato, page 131, 198 pages,1843. [4]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :