Giovanni Bragolin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bruno Amadio
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
PadoueVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonymes
Giovanni Bragolin, BragolinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Activité
Œuvres principales

Giovanni Bragolin (né à Venise le et mort à Padoue le ), populairement connu comme Bragolin, et également connu comme Bruno Amadio, Franchot Séville, Angelo Bragolin et Giovanni Bragolin, est le créateur de la série de peintures connues comme Le Garçon qui pleure, parfois appelées « Garçon gitan  » bien qu'il n'y ait rien de spécifique qui les relie aux Roms.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bragolin est un peintre de formation universitaire , travaillant avant la Seconde Guerre mondiale à Venise en tant que peintre et restaurateur, produisant des peintures de « Garçon qui pleure » pour les touristes[1]. Au moins 27 de ces peintures ont été faites sous le nom de Bragolin, des reproductions ont été vendues dans le monde entier sans que des droits d'auteurs lui soient versés[2]. Après la guerre, il déménage en Espagne, puis dans les années 1960 à Padoue où il continue à peindre.

Ces cadres sont à l'origine d'une légende urbaine, une légende noire qui dit que ces tableaux attirent les malheurs à ceux qui les possèdent. Cependant, ils ont été largement distribués et leurs reproductions ont été très demandées dans des pays comme l'Espagne et l'Angleterre[3].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Giovanni Bragolin », sur Galleria Ducale, (consulté le ).
  2. bragolin - Home myths & lies
  3. (it) « bimbi-piangenti-strani-incendi », sur corrieredelveneto.corriere.it (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]