Gilbert O'Sullivan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gilbert O'Sullivan

Description de cette image, également commentée ci-après

Gilbert O'Sullivan en concert à Tel Aviv en 2009

Informations générales
Nom de naissance Raymond Edward O'Sullivan
Naissance (68 ans)
Waterford, Drapeau de l'Irlande Irlande
Site officiel www.gilbertosullivan.net

Gilbert O'Sullivan, né Raymond Edward O'Sullivan le 1er décembre 1946 à Waterford (Irlande) est un auteur-compositeur et interprète irlandais. Sa popularité date de ses tubes Alone Again (Naturally) (en), Clair et Get Down. Il commence sa carrière aux côtés de Rick Davies, futur claviériste-chanteur du groupe Supertramp.

Biographie[modifier | modifier le code]

À l'âge de 7 ans, sa famille déménage à Swindon, Wiltshire en Angleterre. Il va au Swindon College of Art où il joue avec un groupe nommé Rick's Blues avec Rick Davies, qui plus tard formera Supertramp. Dans une entrevue datant de 1972, O'Sullivan confia que Davies lui apprit à jouer le piano et la batterie. Puis il joua avec d'autres formations semi-professionnelles, dont les Doodles et les Prefects. Alors qu'il est toujours au College de Swindon, il commence à écrire des chansons et à envoyer des démos à des maisons de disques, malheureusement ceux-ci lui reviennent tous sans même avoir été entendus, l'une des chansons qu'il a écrites s'intitule "Ready Miss Steady".

Après avoir fini le college, il déménage à Londres en 1967 avec la volonté de faire carrière en musique, il se trouve ainsi un emploi à temps partiel en tant que vendeur dans un magasin sur Oxford Street. C'est à cette époque qu'il fait la connaissance de Micheal Ward qui est justement sous contrat avec CBS Disques, et un jour il se rend avec son nouvel ami afin de rencontrer un responsable et lui faire entendre ses démos.

Il signe ainsi un contrat de cinq ans avec CBS qui inclut un single par année, et il sort ainsi deux premières chanson, "Disappear/You" en 1967 puis "What can I do/You" en 1968. Mais il est déçu puisqu'on ne lui permet pas de faire quelqu'arrangement que ce soit sur ses chansons, aucun de ses singles ne se vend bien et il ne connait aucun nouveau développement dans sa carrière naissante. Mais un groupe aussi en contrat avec la même maison de disques, The Tremoloes, enregistrent alors sa chanson "You" pour leur album Here Come The Tremoloes et son autre chanson "Come On Home" pour leur album Alan, Dave, Rick & Chip en 1967.

Désillusionné par son contrat avec CBS, O"Sullivan signe alors avec le label "Major Minor" et sort alors le single "I Wish I Could Cry/Mr Moody's Garden" en 1969. Il attire l'attention du disc jockey numéro 1 de la BBC Radio One, John Peel qui lui donnera alors du temps d'antenne sur les ondes en faisant jouer ses chansons à la radio, mais cela ne débouche sur rien, et le chanteur commence alors à frapper aux portes des maisons de disques pour la majeure partie de l'année 1969. Alors qu'il se cherche un gérant, il envoie des démos à Gordon Mills, un ex-chanteur qui écrit lui aussi des chansons et qui a connu le succès en dirigeant les carrières de grandes stars britanniques comme Tom Jones et Englebert Humperdinck. Mills verra alors le potentiel et le talent de O'Sullivan et, devenu son agent, il lui dénichera alors un contrat important.

Le chanteur fera alors grande impression avec sa chanson "Nothing Rhymed", son premier succès dans le top 10, il commence à être reconnu comme chanteur/auteur compositeur enfin. Ayant signé avec les disques MAM Records, le label de Gordon Mills son gérant, qui agissait aussi en tant que producteur et frère de substitut, O'Sullivan connait un succès grandissant pour les 4 prochaines années. Des albums comme Himself (1971), Back to Front (1972), I'm a writer, not a fighter (1973) et A stranger in my own back yard (1974), ainsi qu'une douzaine de singles, dont dix se retrouveront parmi le top 10. Il fera aussi une première apparition dans l'émission à succès Top of the Pops, et enregistrera un concert pour la BBC en juin 1971.

En 1972, il fera l'objet d'un documentaire pour la BBC intitulé "Sounding Out" qui nous montre l'artiste en plein travail de composition, on le voit qui chante en s'accompagnant au piano, puis il y raconte comment il compose, etc. Les chansons "Clair" ( écrite en s'inspirant de la fille de son gérant Gordon Mills ) et "Get Down" furent des succès numéro un en Angleterre et, de plus, l'album Back to front se retrouva au numéro un des palmares anglais, rejoignant ainsi le succès de son hit "Alone again (Naturally)", qui se vend alors à plus de deux millions d'exemplaires.

En octobre 1972, Gilbert fait ses débuts en tant qu'artiste "live" au National Stadium de Dublin, la BBC enregistre alors sa performance pour l'occasion sous le titre "The Music of Gilbert O'Sullivan", il y est accompagné du Johnnie Spence Orchestra. En 1973, il est nommé l'auteur/compositeur de l'année dans le cadre du 18ième Ivor Novello Awards. Et en avril, il débute une tournée de 18 concerts par un spectacle au Royal Festival Hall de Londres. En septembre, on le voit alors en tournée aux États-Unis, puis il termine cette année fructueuse par un grand concert à guichets fermés au London Palladium. Il célèbrera la nouvelle année 1974 par une deuxième nomination aux Ivor Novello Awards, cette fois-ci pour la "Meilleure chanson de l'année" avec sa pièce "Get Down".

Mais aussi vite son étoile a-t-elle grimpé au firmament du succès, aussi vite commence-t-elle à chuter, car même si ses chansons "Ooh Baby" et "Hapiness is me and you" ont été des succès dans les charts, elles se vendent mal et après cette année 1973, sa popularité commence à décliner.

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]