Gilbert Le Lasseur de Ranzay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gilbert Le Lasseur de Ranzay
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance

Paris (Seine)
Décès
(à 26 ans)
FlorenceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Mère
Geneviève Le Lasseur de Ransay (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Charles Le Lasseur (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de
Château du Ranzay (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Gilbert Le Lasseur de Ramzay sur monoplan Blériot

Gilbert Le Lasseur de Ranzay, né à Paris (Seine) le et mort d’une fièvre typhoïde à l’Hôpital de Florence en , est un aviateur français, pionnier de l'aviation.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gilbert Le Lasseur de Ranzay, né à Paris (Seine) le , est le fils du poète Louis Le Lasseur de Ranzay.

Aviateur français, il est présent à Nantes aux journées d'aviation de 1910 organisées sur la prairie de Mauves et qui s'étaient soldées par de nombreuses avaries en raison du mauvais temps.

Le Lasseur reçoit son Certificat d'Aviateur le de l'Aéro-Club de France. Il prit part aux grandes épreuves aériennes de 1911 dont la Course aérienne Paris-Madrid (1911) sur Blériot XI. Il abandonna à Ménétréol-sous-Sancerre.

Ce pionnier du ciel est le premier à avoir rejoint Nantes en avion. Il relie en effet par étapes, à bord de son avion monoplan, Étampes à Nantes, sur la prairie de Mauves, le dimanche à sept heures trente du matin. Sur sa route, il avait choisi le champ de manœuvre de la Dravaye d'Ancenis pour faire le plein d'essence. Un autre aviateur, le docteur Bianchi, l'y aide à remplir les réservoirs avec des bidons de Moto-Naphta.

Il a posé le premier avion à Alicante, en gagnant une course depuis Valence.

Le Lasseur décolle avec un aéroplane monoplan du constructeur Blériot, le matin du vendredi , à 9 h 30, avec un passager le Baron Della Noce, de Bologne pour Campo di Marte, en survolant les Apennins, mettant 60 minutes pour franchir la chaîne montagneuse.[1] Le , Gilbert Le Lasseur De Ranzay décolle du Prato di Camollia, avec son “Blériot 11/2”, survole la Tour del Mangia.

Son XI-2 est un deux sièges tandem, motorisé Gnome de 80 ch et volant à 120 km/h.

Il meurt d’une fièvre typhoïde à l’hôpital Florence en janvier 1912.

Il possédait la propriété du Ranzay située à Saint-Joseph de Portricq.

En 1912, Louis-Henri Nicot est choisi pour ajouter une sculpture L’Hymne à la mort à la tombe de Gilbert Le Lasseur de Ranzay.

Hommages[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Espagne[modifier | modifier le code]

Italie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Sienne rendirent hommage à l'aviateur en faisant graver une épitaphe, composée par Philippe Virgile, sur la façade du palais, place d'Armes de la ville.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]