Geraint de Domnonée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Geraint.

Geraint (en Latin Gerontius) est un roi de Domnonée qui a régné au début du VIIIe siècle et qui est mort en 710. Pendant son règne, la Domnonée est entrée probablement en conflit plusieurs fois avec ses voisins Anglo-Saxons du Wessex. Geraint est le dernier roi connu de la Domnonée unifiée et il était nommé Roi de Galles par la Chronique anglo-saxonne. Ses successeurs ont régné sur un territoire réduit par rapport à l'actuelle Cornouailles.

Le Roi de Domnonée insulaire[modifier | modifier le code]

Geraint est le destinataire d'une longue lettre envoyée par Aldhelm, évêque de Sherborne sur la date de Pâques et la forme des tonsures. Cette lettre montre que les Bretons de Cornouailles et du Devon de la fin du VIIe siècle utilisent encore les dates de Pâques calculées par l'église brittonique qui diffère de l'église catholique romaine. Geraint se met d'accord avec Aldhelm pour appliquer les dates romaines. Selon Jean de Worcester, Geraint est tué après une série de batailles remportés par le saxon Ine de Wessex en 710. C'est probablement à ce moment que le Devon est conquis par les Saxons. Après la mort de Geraint, Ine est néanmoins incapable d'imposer son autorité sur les Cornouailles ; en 722, selon les Annales Cambriae, les Bretons gagnant la « Bataille de Hehil », probablement contre le Wessex.

La légende[modifier | modifier le code]

Il est peut être le Gereint fils d'Erbin dont on parle dans l'Élégie de Gereint, fils de Erbin[1] du livre noir de Carmarthen. Ce poème aurait inspiré Chrétien de Troyes pour son Érec et Énide[2]. Ou le personnage d'Érec serait Geraint de Domnonée.

Geraint ou Érec est, dans le cycle arthurien, l'un des chevaliers de la Table Ronde, et par conséquent un compagnon d'armes du roi Arthur.

Article détaillé : Geraint.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les Quatre branches du Mabinogi et autres contes gallois du Moyen Âge traduit du gallois, présenté et annoté par Pierre-Yves Lambert, Éditions Gallimard, collection « L'aube des peuples », Paris, 1993, (ISBN 2-07-073201-0).
  2. Gereint ac Enid en gallois

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Derek Bryce, Arthur and the Britons in Wales and Scotland by W F Skene, Lampeter: Llanerch Enterprises,