Georges Ifrah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Georges Ifrah
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Georges Ifrah (1947-) a été professeur de mathématiques. Il devint historien du nombre et de sa mystique et historien des chiffres et du calcul artificiel.

Malgré un succès populaire pour ses travaux en histoires des nombres, ceux-ci ont été largement critiqués par des universitaires[1].

Il a publié :

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Georges Ifrah » (voir la liste des auteurs).

  1. Voir par exemple :
    • (en) Joseph Dauben, « Book Review: The Universal History of Numbers and The Universal History of Computing (part 1) », Notices of the AMS, vol. 49, no 1,‎ , p. 32-38 (lire en ligne)
    • (en) Joseph Dauben, « Book Review: The Universal History of Numbers and The Universal History of Computing (part 2) », Notices of the AMS, vol. 49, no 2,‎ , p. 211-216 (lire en ligne)
    .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • Bibliothèque nationale de la Diète • Bibliothèque nationale d’Espagne • Bibliothèque royale des Pays-Bas • Bibliothèque universitaire de Pologne • WorldCat

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur l'introduction du système décimal en France : Gerbert d'Aurillac et Gaspard Monge.