George C. Williams

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
George C. Williams
Defaut 2.svg
Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Membre de
Palmarès
Distinctions

George C. Williams, né à Charlotte (Caroline du Nord) le 12 mai 1926 et mort à South Setauket, Long Island, le 8 septembre 2010[1], est un biologiste américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

George C. Williams a enseigné à la State University of New York à Stony Brook.

En 1957, il a élaboré la théorie de la pléiotropie antagoniste.

Pendant les dernières décennies, il s'est occupé d'affiner sa théorie néo-synthétique de l'évolution.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Il a notamment publié :

  • Adaptation and Natural Selection (Princeton University Press, 1966),
  • Sex and Evolution (Princeton University Press, 1975),
  • Paradis, J. and G.C. Williams. 1989. T.H. Huxley’s Evolution and Ethics : with New Essays on its Victorian and Sociobiological Context. Princeton University Press, Princeton, N.J.
  • Natural Selection: Domains, Levels, and Challenges. Oxford University Press, New York. 1992.
  • Nesse, R.M. and G.C. Williams. 1994. Why We Get Sick : the New Science of Darwinian Medicine. Times Books, New York.
  • Plan and Purpose in Nature. Weidenfeld & Nicolson, London. Basic Books, New York. 1996.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. New York Times