Gaustatoppen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gaustatoppen
Le sommet du Gaustatoppen
Le sommet du Gaustatoppen
Géographie
Altitude 1 883 m
Massif Alpes scandinaves
Coordonnées 59° 51′ 15″ nord, 8° 39′ 01″ est
Administration
Pays Drapeau de la Norvège Norvège
Landsdel Østlandet
Fylke Telemark
Ascension
Première 1810 par Jens Esmark

Géolocalisation sur la carte : Norvège

(Voir situation sur carte : Norvège)
Gaustatoppen

Le Gaustatoppen est le point culminant du comté de Telemark, en Norvège. C'est aussi le huitième plus haut sommet du pays avec 1 883 m d'altitude.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Gausta est le nom donné à la montagne, d’après une ferme située originellement au bord de la Måna, près de Rjukan. La fin du nom, toppen est la forme déclinée de topp, « le sommet, la pointe » en norvégien.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Gaustatoppen se trouve à cheval sur les communes de Tinn et de Hjartdal. Depuis son sommet, on peut voir par temps clair une aire d’environ 60 000 m2, soit environ un sixième de la superficie de la Norvège[réf. nécessaire].

Le versant sud de la montagne est accidenté, dangereux et inaccessible.

Son sommet consiste en une corniche étroite qui se prolonge et descend vers le plateau du Gaustaråen[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Un refuge est construit en 1893 et rénové en 1998[2].

Un funiculaire, essentiellement financée par l’armée américaine, est construit à l'intérieur de la montagne à des fins militaires de 1954 à 1959[3].

Au cours de la Guerre froide, le sommet est utilisé comme station radio et radar. À ces effets, une antenne de 55 m de haut est érigée en 1970.

Activités[modifier | modifier le code]

Les pentes du Gaustatoppen en font une destination prisée pour les sports d’hiver ; des compétitions s’y sont également déroulées. Parmi elles, on compte le Norseman Triathlon, dont l’arrivée se juge au sommet de la montagne.

En été, le sommet est accessible à pied par un chemin rocheux de difficulté moyenne. Le plus court chemin part d’un parking situé entre Rjukan et Tuddal, à 1 173 m d’altitude ; le dénivelé est d’environ 700 m sur une distance de 3,5 km, qui se parcourt en deux à trois heures. D’autres itinéraires, plus longs, existent au départ de Tuddal et Selstali.

Le refuge se trouve à 1 860 m d’altitude. Il est ouvert du milieu de l'été à mi-septembre tous les jours de 10 h à 18 h. Il est également possible d’y dormir, sur réservation préalable[2].

Le funiculaire constitue désormais une attraction touristique. Il parcourt la montagne quasiment jusqu'à son sommet. Une première section de voie ferrée amène les passagers de l’extérieur à la station basse, horizontalement sur 850 m, avant de s’élever jusqu'à la station radio sur 1 045 m à 39°[4].

Vue panoramique
Vue depuis le Gaustatoppen, du nord-est vers le nord-ouest en passant par le sud.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-Françoise André, Du continent au bassin versant: Théories et pratiques en géographie physique ; hommage au professeur Alain Godard, Presses Univ Blaise Pascal, (ISBN 9782845163355, lire en ligne), p. 361
  2. a et b « Gaustatoppen », sur www.visitnorway.fr (consulté le 23 septembre 2017)
  3. (no) « Telemarksavisa - Kan havne på private hender », sur www.ta.no, (consulté le 23 septembre 2017)
  4. (en) « Going up - Gaustabanen - Gaustabanen », sur gaustabanen.no (consulté le 23 septembre 2017)