Gastrophryne olivacea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les amphibiens
Cet article est une ébauche concernant les amphibiens.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet Herpétologie.

Gastrophryne olivacea
Description de l'image Gastrophryne olivacea02.jpg.
Classification selon ASW
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Amphibia
Sous-classe Lissamphibia
Super-ordre Salientia
Ordre Anura
Sous-ordre Neobatrachia
Famille Microhylidae
Sous-famille Gastrophryninae
Genre Gastrophryne

Nom binominal

Gastrophryne olivacea
(Hallowell, 1856)

Synonymes

  • Engystoma olivaceum Hallowell, 1856
  • Engystoma texense Girard, 1859
  • Engystoma areolata Strecker, 1909
  • Gastrophryne areolata (Strecker, 1909)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Gastrophryne olivacea est une espèce d'amphibiens de la famille des Microhylidae.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre dans le centre-Sud des États-Unis et dans le nord du Mexique[1],[2].

Description[modifier | modifier le code]

Son dos est olive avec des taches noires. Ses flancs sont marbrés de brun. Son ventre est jaune uniforme.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom d'espèce, dérivé du latin oliva, « olive », lui a été donné en référence à sa couleur.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Microhyla mazatlanensis Taylor, 1943 a été relevé de sa synonymie avec Gastrophryne olivacea par Streicher, Cox, Campbell, Smith & de Sá en 2012[3] où il avait été placé par Hecht & Matalas en 1946[4].

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Hallowell, 1856 : Notice of a Collection of Reptiles from Kansas and Nebraska, presented to the Academy of Natural Sciences. Proceedings of the Academy of Natural Sciences of Philadelphia, vol. 8, p. 238-253 (texte intégral).
  • Girard, 1859 : Herpetological notices. Proceedings of the Academy of Natural Sciences of Philadelphia, vol. 11, p. 169-170 (texte intégral).
  • Strecker, 1909 : Notes on the narrow-mouthed toads (Engystoma) and the description of a new species from southeastern Texas. Proceedings of the Biological Society of Washington, vol. 22, p. 115-120 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Amphibian Species of the World, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. UICN, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  3. Streicher, Cox, Campbell, Smith & de Sá, 2012 : Rapid range expansion in the Great Plains narrow-mouthed toad (Gastrophryne olivacea) and a revised taxonomy for North American microhylids. Molecular Phylogenetics and Evolution, vol. 64, p. 645-653.
  4. Hecht & Matalas, 1946 : A review of Middle North American toads of the genus Microhyla. American Museum Novitates, no 1315, p. 1-21 (texte intégral).