Gare de Reichshoffen-Usines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Reichshoffen-Usines
Image illustrative de l’article Gare de Reichshoffen-Usines
Localisation
Pays France
Commune Reichshoffen
Adresse 1, rue des Forges
67110 Reichshoffen
Coordonnées géographiques 48° 55′ 10″ nord, 7° 39′ 09″ est
Gestion et exploitation
Services fermée
Caractéristiques
Ligne(s) Haguenau à Hargarten - Falck
Altitude 175 m
Historique
Mise en service
Fermeture date indéterminée
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Reichshoffen-Usines
Géolocalisation sur la carte : Alsace
(Voir situation sur carte : Alsace)
Reichshoffen-Usines
Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin
(Voir situation sur carte : Bas-Rhin)
Reichshoffen-Usines

La gare de Reichshoffen-Usines est une gare ferroviaire française, fermée, de la ligne de Haguenau à Hargarten - Falck, située sur le territoire de la commune de Reichshoffen, dans le département du Bas-Rhin, en région Grand Est.

Elle est mise en service en par la Compagnie des chemins de fer de l'Est. Au XXIe siècle, elle est fermée depuis une date indéterminée.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 175 mètres d'altitude, la gare de Reichshoffen-Usine est située au point kilométrique (PK) 16,822 de la ligne de Haguenau à Hargarten - Falck, entre les gares de Gundershoffen et de Reichshoffen-Ville[1]. À proximité de l'embranchement particulier de l'ancienne usine De Dietrich Ferroviaire, devenue Alstom DDF.

Histoire[modifier | modifier le code]

La halte de Reichshoffen-Usine est mise en service par la Compagnie des chemins de fer de l'Est, le , lorsqu'elle ouvre à l'exploitation sa ligne de Niederbronn à Haguenau. En direction de Gundershoffen, à proximité de l'emplacement prévu pour un court embranchement rejoignant les forges De Dietrich[2]. Deux ans plus tard, en 1866, la « Reichshoffen (halte) », figure dans le guide du voyageur en France publié par Hachette, elle est établie à 17 km de Haguenau[3].

En 1871, la gare entre dans le réseau de la Direction générale impériale des chemins de fer d'Alsace-Lorraine (EL) à la suite de la défaite française lors de la guerre franco-allemande de 1870 (et le traité de Francfort qui s'ensuivit). En 1875, « Reichshoffen (halte) » est desservie par quatre trains dans chaque sens sur la relation Haguenau - Forbach[4].

Patrimoine ferroviaire[modifier | modifier le code]

En avril 2019, l'ancien bâtiment de la gare est toujours présent, réaffecté en domicile privé, avec une façade sur rue remaniée[5],[a].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'emplacement du bâtiment est confirmé par le site remonter le temps de Géoportail (France)[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 001 à 600, vol. 1, La Vie du rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), « [159/1] Haguenau - Sarreguemines », p. 73.
  2. François et Maguy Palau, Le rail en France : Le second Empire, t. 3 : 1864-1870, Paris, Palau, , 239 p. (ISBN 2-950-9421-3-X, notice BnF no FRBNF39191508), « 7.25 Niederbronn-Haguenau : 19 décembre 1864 », p. 39.
  3. Richard, Guide du voyageur en France, L. Hachette et Cie, coll. « Collection des Guides Joanne », , 26e éd., 830 p. (lire en ligne), chap. Route 364 (« De Paris à Niederbronn »), p. 765.
  4. Guide officiel des voyageurs sur tous les chemins de fer français, A. Chaix et Cie., , 484 p. (lire en ligne), « Relations entre Strasbourg et les stations des lignes de Wissembourg et de Sarreguemines-Forbach », p. 343.
  5. « Rue des Forges », sur Google Street View, (consulté le 27 novembre 2019).
  6. « Comparer (photo aérienne actuelle et SCAN historique de 1950 », sur https://remonterletemps.ign.fr (consulté le 27 novembre 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]