Frontière entre l'Éthiopie et la Somalie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frontière entre l'Éthiopie et la Somalie
Carte de la Somalie montrant la frontière.
Carte de la Somalie montrant la frontière.
Caractéristiques
Délimite Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie
Drapeau de la Somalie Somalie
Longueur totale 1 600 km
Historique
Création

La frontière entre l'Éthiopie et la Somalie, uniquement terrestre, mesure environ 1 600 kilomètres. Elle peut être divisée en deux. Sa partie sud, le long de l'ancienne colonie italienne de « Somalia », n'a jamais fait l'objet d'une démarcation ni d'un abornement et est encore contestée. Sa partie nord, entre le Somaliland et l'Éthiopie a été délimitée et abornée au début des années 1930.

Description[modifier | modifier le code]

Du nord au sud, la frontière commence à la triple frontière Éthiopie-Somalie-Djibouti, puis est irrégulière en direction du sud-est jusqu'à ce qu'elle atteigne le 8e parallèle nord et parte plein est jusqu'au 48e méridien est. Il s'agit d'un reliquat de la frontière du Somaliland. La frontière repart sud-ouest, pour atteindre le cours d'eau Chébéli, avant de suivre une ligne irrégulière en prenant fin près de la ville kényane de Mandera. Là encore, il s'agit d'un reliquat de la Somalie italienne. Une partie de la frontière constitue une délimitation administrative temporaire.

La partie sud comprend une ligne qui « part de Dolo, au confluent du Daua et du Ganale ; se dirige vers l’est en suivant les sources du Maidaba et continue jusqu’à l’Ouebi-Scebeli » (art. 1er). Cette ligne est précisée par l'évocation des « territoires » de « tribus »[1].

La partie nord part du point 47° E., 8° N, puis suit une ligne droite jusqu’au point 44° E., 9° N., puis jusqu'à Moga Medir (Jifu Meider). Elle suit ensuite le lit du Tug Wajale, passe à Beyu Anod, puis se poursuit le long d'une piste caravanière jusqu'à la trijonction avec l'actuelle république de Djibouti.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fixation[modifier | modifier le code]

La partie sud de cette frontière a été fixée par un accord italo-éthiopien du 16 mai 1908. Elle n'a jamais été délimitée sur le terrain, ni abornée.

La partie nord a été déterminée par l'accord anglo-éthiopien du 14 mai 1897[2]. Elle a été délimitée et abornée par une mission anglo-éthiopienne entre 1931 et 1935[3] et validée par un accord du 28 mars 1935.

Contestation[modifier | modifier le code]

L'incident frontalier de Welwel le 5 décembre 1934 sert de prétexte à l'invasion de l'Éthiopie par l'Italie en 1935.

Depuis sa création en 1960, la République de Somalie revendique les territoires qui seraient peuplés de « Somalis », dont l'Ogaden éthiopien. Cette revendication a causé deux guerres entre les deux pays, en 1963-1964 et en 1977-1978[4].

L'espace de la Grande Somalie revendiquée par la Somalie depuis 1960.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Traité du 16/5/1908.
  2. Brownlie (Ian), African Boudaries : A Legal and Diplomatic Encyclopaedia, London, Berkeley, Los Angeles, Christopher Hurst, University of California, Royal Institute of International Affairs, 1979.
  3. Clifford (E. H. M.), « British Somaliland-Ethiopian Boundary », the Geographical Journal, London, vol. 87, n° 4, 1936, pp. 289-302, en ligne sur JSTOR.
  4. Noémie Routin, Émeline Mazier, « Les relations difficiles entre l'Éthiopie et La Somalie », sur www.irenees.net, Ressources pour la paix, (consulté le 9 juillet 2012).

Liens externes[modifier | modifier le code]