Friedrich von Wirsberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Friedrich von Wirsberg
Image illustrative de l’article Friedrich von Wirsberg
Biographie
Naissance
Glashütten (Bavière)
Décès
Wurtzbourg
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Prince-évêque de Wurtzbourg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Friedrich von Wirsberg (né le à Glashütten (Bavière), mort le à la forteresse de Marienberg à Wurtzbourg) est prince-évêque de Wurtzbourg de 1558 à 1573.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il vient d'une famille noble originaire de Kulmbach en Haute-Franconie. Ses ancêtres se sont appauvris, une partie de la famille est connue pour être des voleurs.

La nomination de Friedrich von Wirsberg arrive dans un temps agité : afin de renforcer sa position et de faire respecter le retour de ses biens, Wilhelm von Grumbach (de) tente d'enlever le prince-évêque Melchior Zobel von Giebelstadt, deux fois en vain avec Diener et son bras droit Kretzer ; la troisième fois, en avril 1558, Melchior Zobel est assassiné avec ses courtisans Fuchs von Winfurt et Carl von Wenkheim. Les meurtriers s'échappent. Grumbach nie sa participation, mais personne ne le croit, il fuit en France comme l'avait fait Albert II Alcibiade de Brandebourg-Kulmbach. Friedrich von Wirsberg, nommé successeur de Melchior Zobel von Giebelstadt, anime la recherche des assassins. Kretzer est pris à la frontière avec la France et est pendu sans procès.

Le cloître des clarisses de Wurtzbourg, fondée en 1520, est abolie en 1560 par Wirsberg. Les bâtiments sont confiés aux Jésuites en 1567.

Le 26 juillet 1563, le prince-évêque reprend les armoiries de Saint Vitus, le saint patron de Veitshöchheim.

Friedrich Bernbeck (de), membre de la Réforme et bourgmestre de Kitzingen, s'oppose au prince-évêque.

En 1560, Friedrich von Wirsberg expulse les Juifs de Würzburg et des autres villes du diocèse. Selon l'historien Arno Herzig (de), cette mesure se fait en accord avec son secrétaire Julius Echter von Mespelbrunn et d'autres évêques de l'Empire.

Afin d'assurer une éducation catholique, il fonde un gymnasium le 28 avril 1561.

Il est enterré dans la cathédrale Saint-Kilian de Wurtzbourg. Julius Echter von Mespelbrunn lui succède au titre de prince-évêque et poursuit la Contre-Réforme.

Source, notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :