Friedrich von Hohenau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Friedrich von Hohenau
Friedrich Graf von Hohenau (1857-1914).png
Titre de noblesse
Grave
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 56 ans)
Sépulture
Waldfriedhof Weißer Hirsch (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Bernhard Wilhelm Albrecht Friedrich von HohenauVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Père
Mère
Fratrie
Alexandrine de Prusse (1842–1906) (en)
Wilhelm von Hohenau
Charlotte de Prusse
Albert de PrusseVoir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Wilhelm von Hohenau (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Bernhard Wilhelm Albrecht Friedrich von Hohenau, né le 21 mai 1857 au château d'Albrechtsberg (Dresde) et mort le 15 avril 1914 à Ochelhermsdorf, près de Grünberg, est le fils cadet du prince Albert de Prusse (1809-1872) et de son épouse morganatique, la comtesse von Hohenau.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le comte Friedrich von Hohenau est après la mort de sa mère en 1879, héritier avec son frère du château d'Albrechtsberg, où il vivra jusqu'à sa mort. Il n'était pas souhaité à la Cour, comme le reste de la famille.

Le comte dut démissionner de l'armée en 1901 avec son ami le prince Friedrich Botho zu Eulenburg, frère du prince Philippe d'Eulenburg, à cause de l'affaire Harden-Eulenburg. Fritz (tel était son surnom) de Hohenau fut impliqué aussi dans un autre scandale de l'époque wilhelminienne, l'affaire Kotzau.

Le comte était l'époux (1881) de Charlotte von der Decken (1863-1933) qui lui donne quatre fils :

  • Albrecht (1882-1966), épouse en 1911 la comtesse Elisabeth Buturlina (1890-1919) et en secondes noces en 1920 Christa Manussi de Montesole (1894-1971)
  • Wilhelm von Hohenau (1884-1957), épouse en 1916 (divorce en 1931) la comtesse Anna Henckel von Donnersmarck (1894-1946), et en secondes noces (1932) Ellen Rettemeier (1899-?)
  • Friedrich Karl (1895-1929), épouse en 1923 Edith Schröder (1890-1976)
  • Friedrich Franz (1896-1918), mort au combat.