Frank Mitchell (sport)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frank Mitchell et Mitchell.

Frank Mitchell
Image illustrative de l’article Frank Mitchell (sport)
Frank Mitchell c. 1896
Contexte général
Sport cricket, rugby à XV
Période active 1893-1914
Biographie
Nationalité sportive Angleterre
Afrique du Sud
Naissance
Lieu de naissance Market Weighton (Angleterre)
Décès (à 63 ans)
Lieu de décès Blackheath (Angleterre)
Club Cricket
Cambridge University CC
Yorkshire CCC
Transvaal
Marylebone Cricket Club
Rugby à XV
Cambridge University RUFC
Blackheath RC

Frank Mitchell est un joueur de cricket et de rugby à XV né le à Market Weighton et mort le à Blackheath. International dans ces deux sports, il compte six sélections en équipe d'Angleterre de rugby à XV en 1895 et 1896, dispute deux test-matchs avec l'équipe d'Angleterre de cricket en 1899 et trois autres, représentant cette fois-ci l'Afrique du Sud, en 1912.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frank Mitchell naît le à Market Weighton. Il est éduqué à St Peter's School, à York, puis devient enseignant à Brighton, où il passe deux ans, avant d'entrer à l'université de Cambridge, au Caius College. Il réussit à y faire partie de l'équipe de rugby de l'université de 1893 à 1895 et de celle de cricket de 1893 à 1896, deux clubs dont il est un temps capitaine. C'est durant cette période qu'il débute avec le Yorkshire County Cricket Club, en 1894. Il connaît six sélections en équipe d'Angleterre de rugby à XV, participant aux Tournois britanniques 1895 et 1896[1], durant lesquels l'équipe anglaise finit respectivement deuxième et troisième. Il est capitaine du XV anglais lors de son dernier match contre l'équipe d'Écosse le [1]. Il joue en parallèle pour le club de rugby du Blackheath RC[2].

Mitchell participe à des tournées de cricket aux États-Unis en 1895, en 1897 avec Bernard Bosanquet, et en 1901 avec Plum Warner[2]. En 1898-1899, il est d'une tournée menée par Lord Hawke en Afrique du Sud[2]. Il y dispute deux test-matchs contre la sélection locale. En 1899, il réussit à marquer plus de 1500 courses pour le Yorkshire[2]. En 1900, il s'engage dans la Seconde Guerre des Boers, avant de pouvoir participer, en 1901, à la saison anglaise avec le Yorkshire, y réussissant notamment sept centuries[3].

Mitchell quitte l'Angleterre au cours de l'automne 1901 pour s'installer en Afrique du Sud[3]. Il y devient notamment secrétaire d'Abe Bailey[2]. Il continue à jouer au cricket, faisant partie de l'équipe du Transvaal. En 1904, il est capitaine de l'équipe d'Afrique du Sud qui effectue une tournée en Angleterre et, en 1912, est encore à la tête de celle-ci pour le Tournoi triangulaire disputé entre l'Angleterre, l'Afrique du Sud et l'Australie dans la première de ces trois nations. Il dispute son dernier match de haut-niveau en 1914 avec le Marylebone Cricket Club contre Cambridge[2].

Il fait partie des forces armées britanniques durant la Première Guerre mondiale, qu'il achève au grade de lieutenant-colonel. Il meurt le à Blackheath[2].

Honneurs[modifier | modifier le code]

Frank Mitchell est l'un des cinq Wisden Cricketers of the Year de l'année 1902.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Cricket[modifier | modifier le code]

En équipe d'Angleterre de rugby à XV[modifier | modifier le code]

Au cours des deux années passées en sélection anglaise, Frank Mitchell dispute six matchs et marque cinq points (un essai et une transformation)[1].

Détails des matchs de Frank Mitchell en équipe d'Angleterre
Année Compétition Matchs Points Essais Transf. Drops Pénal.
1895 Tournoi britannique 3 2 - 1 - -
1896 Tournoi britannique 3 3 1 - - -
Total 6 5 1 1 0 0

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Frank Mitchell », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 28 octobre 2012)
  2. a, b, c, d, e, f et g (en) « Frank Mitchell », Wisden Cricketers' Almanack,‎ (lire en ligne)
  3. a et b (en) « Frank Mitchell », Wisden Cricketers' Almanack,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]