Francolin d'Ahanta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pternistis ahantensis

Le Francolin d'Ahanta (Pternistis ahantensis) est une espèce d'oiseaux de la famille des Phasianidae.

Distribution[modifier | modifier le code]

En trois poches isolées dans l’ouest de l’Afrique : une au sud du Sénégal, en Gambie et dans le nord de la Guinée Bissau ; la seconde au sud de la Guinée, en Sierra Leone et dans l’ouest du Libéria ; la dernière dans le nord-est de la Côte d’Ivoire, le Ghana, le centre du Togo, le Bénin et le sud-ouest du Nigeria (Hennache & Ottaviani 2011).

Habitat[modifier | modifier le code]

Ce francolin habite les lisières, les clairières, les formations secondaires et les broussailles faisant la transition entre la forêt-galerie et les cultures. Il fréquente aussi les sous-bois denses des lambeaux forestiers longeant les cours d’eau, les anciennes clairières, les cultures et les plantations abandonnées (del Hoyo et al. 1994, Madge & McGowan 2002).

Alimentation[modifier | modifier le code]

Elle consiste en graines, haricots, manioc, différents fruits et insectes dont des termites (del Hoyo et al. 1994).

Mœurs[modifier | modifier le code]

De nature timide et effacée, il se nourrit rarement à découvert. Il se tient généralement en couples ou en groupes familiaux, recherchant sa nourriture dans le fouillis végétal du sous-bois, souvent à proximité de l’eau. Il répugne à s’envoler en cas de danger, cependant, surpris, il a été observé s’envolant vers des arbres. Il juche généralement sur une branche, bien dissimulé dans les frondaisons, mais peut aussi occasionnellement passer la nuit sur le sol. Il lance ses cris bruyants et répétés avant le lever du jour (Madge & McGowan 2002).

Voix[modifier | modifier le code]

Le cri d’avertissement est un kee-kee-keree perçant ou un kok-kee-keroo moins criard. Le couple peut chanter en duo, la femelle étant supposée émettre un ker-weerk et le mâle un gloussement aigu.

Nidification[modifier | modifier le code]

La nidification est très mal connue. Le nid est une simple dépression grattée sur le sol sous un épais couvert végétal. Les pontes ont lieu en janvier et septembre en Sénégambie, de la fin-décembre à janvier au Ghana et en Sierra Leone (del Hoyo et al. 1994).

Statut[modifier | modifier le code]

L’espèce n’est pas considérée comme globalement menacée (BirdLife International 2010), mais elle souffre de la transformation de son habitat pour la mise en culture, et de la pression croissante de la chasse (del Hoyo et al. 1994).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Del Hoyo, J., Elliott, A. & Sargatal, J. (1994). Handbook of the Birds of the World. Vol. 2, Lynx Edicions, Barcelona.
  • Hennache, A. & Ottaviani, M. (2011). Cailles, Perdrix et Francolins de l’Ancien Monde, 400 pages. Editions W.P.A. France, Clères, France.
  • Madge, S. & McGowan, P. J. K. (2002). Pheasants, Partridges & Grouse. Helm, London.
  • Urban, E.K., Fry, C.H. & Keith, S. (1986). The birds of Africa, vol 2. Academic Press, London.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]