Francesco Spinacino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Francesco Spinacino

Naissance Fossombrone, Italie
Décès vers 1507
Activité principale Compositeur, luthiste
Style musique de la Renaissance

Œuvres principales

Intabulatura de lauto, libro primo e libro secondo

Francesco Spinacino est un compositeur et luthiste italien de la Renaissance mort vers 1507.

Biographie[modifier | modifier le code]

Spinacino est né à Fossombrone[1],[2] dans les Marches et mort vers 1507[3].

Le poète Philippo Oriolo da Bassano mentionne dans son poème Monte Parnasso que Spinacino est un des luthistes les plus remarquables du XVe siècle[4].

Il était considéré à son époque comme un luthiste virtuose[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

L'imprimeur Ottaviano Petrucci, né à Fossombrone comme Spinacino, a publié en 1507 deux recueils de musique de luth de Venise qui contiennent tous deux des œuvres de ce dernier[4].

Ces deux recueils sont les premiers livres de musique pour luth qui furent imprimés, juste avant les recueils de Joan Ambrosio Dalza (1508), de Giovan Maria Giudeo (1508) (recueil perdu[4],[5],[6],[7]) et de Franciscus Bossinensis (1509 et 1511)[4],[5].

Les livres de Spinacino comprennent quelques duos de luth ainsi qu'une grande proportion de ricercars dont beaucoup sont longs et basés sur des compositions vocales polyphoniques[5].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Christopher Wilson et Shirley Rumsey : Early Venetian Lute Music - label Naxos (1999)
  • Massimo Marchese : Intabulatura de lauto - label Tactus (2006)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Alessandro Marzo Magno, Bound in Venice: The Serene Republic and the Dawn of the Book, Europa éditions, 2013
  2. a et b (en) Don Michael Randel, The Harvard Biographical Dictionary of Music, Harvard University Press, 1996, p. 857.
  3. Gérard Garsi, La chronologie de l'histoire de la musique, Éditions Jean-Paul Gisserot, 1997, p. 10.
  4. a b c et d (en) Hannu Annala, Heiki Mätlik, Handbook of Guitar and Lute Composers, Mel Bay Publications, 2010, p. 30.
  5. a b et c (en) Matthew Spring, The Lute in Britain: A History of the Instrument and Its Music, Oxford University Press, 2001, p. 33.
  6. (en) Keith Polk, German Instrumental Music of the Late Middle Ages: players, patrons and performance practice, Cambridge University Press, 1992, p. 219 et 245.
  7. (it) Encyclopédie Treccani