Frédéric de Franquemont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Frédéric de Franquemont
Frédéric de Franquemont
Le comte de Franquemont..

Naissance
Ludwigsbourg
Décès
Allégeance Drapeau des Provinces-Unies Provinces-Unies
Drapeau de l'Empire français Empire français
Flagge Königreich Württemberg.svg Wurtemberg
Arme Infanterie
Grade Général
Conflits Prise de Ceylan[1]
bataille de Bautzen
bataille de Lutzen
Bataille de Waterloo

Le comte Frédéric de Franquemont, 1773- 1842 était un général l’Empire puis le ministre de la guerre du Wurtemberg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les Franquemont de Wurtemberg descendent de Charles II Eugène 12e duc de Wurtemberg (1728-1793). Charles donna le nom Franquemont à cinq de ses fils naturels qui servaient tous comme officiers de l'armée Wurtemberg (Régiment wurtembourgeois du Cap) qui les a amenés aux Indes orientales néerlandaises avec la Compagnie néerlandaise des Indes orientales (VOC). Sa mère était Regina Monti . Le comte Frédéric et un de ses frères, le colonel Charles von Franquemont, furent les seuls de cette génération à revenir à Wurtemberg après avoir été emprisonnés par les Anglais à Ceylan.

Militaire du Wurtemberg[modifier | modifier le code]

Il commanda après son retour des Indes, le régiment Franquemont, premier régiment de l'armée Wurtemberg il en devint général. Il a participé entre autres à la bataille des Nations (1813) et à la bataille de Waterloo (1815).

Ministre de la guerre[modifier | modifier le code]

De 1816 jusqu'à 1829 il était ministre de Guerre de Wurtemberg, membre du Conseil privé du Wurtemberg. En 1818 il est fait Grand-Croix de l'ordre de la Couronne par Guillaume Ier de Wurtemberg, en 19 membre de la Chambre des lords et à partir de 1820 il réforme la maison militaire du roi. Il démissionne en 1829 pour raison de santé.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Tyroff Württ 1 045.jpg

Références[modifier | modifier le code]

  1. Prise de Ceylan aux Néerlandais pars le Royaume-Uni en 1796

Sources[modifier | modifier le code]