Frédéric Grolleau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Frédéric Grolleau
Naissance (52 ans)
Épinal (France)
Activité principale
professeur,
critique littéraire,
écrivain
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Frédéric Grolleau, né en 1969 à Épinal, dans les Vosges, est un critique littéraire, écrivain français et professeur de philosophie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Spécialiste de la bande dessinée, de la science-fiction et du cinéma-DVD, Frédéric Grolleau dirige plusieurs sites sur Internet dédiés à la littérature et à la culture générale. Entre 1992 et 1995, après un diplôme de troisième cycle en philosophie, il devint journaliste et rédacteur en chef de la revue de sciences humaines Les Cahiers de Saint-Martin, avant de devenir le rédacteur en chef du site parutions.com.

De 1999 à 2001, il fut le directeur des programmes livres (c'est-à-dire la littérature, les essais, la jeunesse et le cinéma) du site [www.canalweb.fr] ainsi que producteur et présentateur des émissions Paru Tv (en partenariat avec Le Monde interactif et À vous lire). La qualité de cette centaine de directs de vingt-six minutes avec de nombreux auteurs lui vaudra le surnom de " Pivot du web" par les journalistes du célèbre quotidien du soir Le Monde en avril 2000.

Fréderic Grolleau a commencé à développer sa propre base de données personnelles, LHDM, en 1999.

Journaliste littéraire depuis 1996 pour divers magazines et supports (Lire, Epok, Pavillon Rouge), il intervint comme conférencier-modérateur pour le Centre national du Livre et l’association Paris-Bibliothèques, une série de débats pour les Belles Étrangères : Europe (1999), Suisse (2000), Italie (2001), Inde (2002), Algérie (2003) et pour le Salon du livre (2001, 2002, 2003, 2004). Puis il traversa le miroir de 2001 à 2004 et prit les fonctions de responsable éditorial (romans et essais) pour les éditions manuscrit.com et Nicolas Philippe où il créa notamment le Prix Étudiant du Livre politique et la collection Pôle Noir, pour les thrillers et les polars.

Après avoir dirigé la rédaction du magazine culturel L'Idéaliste littéraire de 2001 à 2003, il fut le rédacteur en chef-adjoint de la revue papier de sciences humaines Res Publica, publiée par les Presses Universitaires de France de 1999-2004, ce qui le poussa à fonder, avec Isabelle Roche et François Xavier, et diriger en 2004, le site de critiques de l’actualité éditoriale Le Litteraire. Dans le même temps, il ajouta une nouvelle corde à son arc en animant, de 2002 à 2004, l’émission radiophonique littéraire Postface sur RCJ, 94.8, avec Caroline Gutmann avant de goûter à nouveau au webcasting en endossant la casquette de coproducteur, avec Frédéric Tenentap, et présentateur de l'émission Le Litteraire TV en partenariat avec Le Litteraire.com et ontv.tv. Il créa son site d'auteur, Aime-le-mot-dit en 2005, avant de le rebaptiser fredericgrolleau.com.

En 2007, il collabora régulièrement à Philosophie magazine, Cause commune et La Recherche. Son intérêt pour la chose littéraire et la culture générale l'amenèrent à l'écriture dès 1992 : si l'on ne tient pas compte des trois mille articles et quelques qu'il a consacrés à la critique littéraire, on doit à Frédéric Grolleau plusieurs essais et romans ainsi que de nombreuses analyses philosophiques destinées aux classes préparatoires.

À partir de 2005, Fréderic Grolleau occupe un poste de professeur de philosophie pour les classes de terminales et en classe préparatoire à l'enseignement supérieur (CPES), au lycée militaire de Saint-Cyr situé à Saint-Cyr-l'École, dans les Yvelines.

À partir de 2014, il enseigne la philosophie au lycée Albert-Premier de Monaco où il anime des ateliers audiovisuels d'initiation à la philosophie pour les classes de seconde et de première.

Depuis 2020, il enseigne la philosophie au lycée Jean-Macé à Rennes. Il enseigne aussi la mineure philosophie aux étudiants de L1 à l'université Rennes-II grâce à un séminaire numérique interactif : « Initiation Philosophie et Cinéma ».

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il habitait dans une maison en bois sur l'île verte de Mézy-sur-Seine, dans les Yvelines. Ensuite, il vit dans la baie de Menton, entre la principauté de Monaco et la frontière italienne. Depuis 2020, il habite à Rennes.

Publications[modifier | modifier le code]

  • De l’écran à l’écrit. Enseigner la philosophie par le cinéma, Lambert Lucas, coll. Didac philo, 475 p., novembre 2021.
  • Réussir les interrogations orales en classes préparatoires (60 sujets), essai, Bréal, mars 2017
  • Hieronymus (moi, Jérôme Bosch ou la vie du peintre des Enfers), roman, édition définitive revue et augmentée, éditions du Littéraire, novembre 2016
  • Philosofilms: La philosophie à travers le cinéma (ou 10 ans d'analyse de films en classe préparatoire à l'enseignement supérieur), essai, Bréal, février 2016
  • Sumo, roman, éditions du Littéraire, décembre 2014
  • L'homme et l'animal : qui des deux inventa l'autre ?, essai philosophique sous forme dissertative, éditions du Litteraire, 2013
  • Hieronymus (moi, Jérôme Bosch ou la vie du peintre des Enfers), roman, La Romania Éditeur, décembre 2010
  • Après Tintin…, roman, BoD, 2009
  • Intégrale de la culture générale (avec G. Guislain et e. Caquet), Ellipses, 2009
  • « Le Pavillon d'or de Yukio Mishima ou l'Ombre du désir » in La Beauté, Ellipses, 2008
  • « Suis-je le mieux placé pour me connaître moi-même ? » in Dissertations sur Les énigmes du moi, Ellipses, 2008
  • « L'idée d'un retour à la nature a-t-elle un sens pour l'homme ? » et « La nature peut-elle être objet de respect ? » in L'environnement et Les identités, Ellipses, 2008
  • « À quoi reconnaît-on qu'un évènement est historique ? » et « L'action politique doit-elle être guidée par la connaissance de l'histoire ? » in Penser l'histoire, Ellipses, 2007
  • « Y a-t-il une vérité du Quichotte ? » in L'Imagination, Ellipses, 2006
  • « Le bonheur de l'utopie est-il désespérant ? » et « Y a-t-il un droit au bonheur ? » in Le Bonheur, Ellipses, 2005
  • « Est-il raisonnable d’aimer ? » in Le Philosophoire no 25, septembre 2005
  • Le Cri du sanglier, roman, Denoël, 2004 (avec le soutien du CNL)
  • « Et la purge était blanche » (nouvelle) in Purgatoire, les bonnes adresses, éd. Le Crochet de la Cédille & L’Harmattan, 2004
  • « Cri du sanglier » (extraits chap. 22-25) in Bordel no 1, Flammarion, 2003
  • Monnaie de verre, roman, Nicolas Philippe, 2002, prix Saint-Gobain 2003
  • « La reconnaissance de la vérité » in Res Publica, no 25, 2002
  • « La liberté par degrés » in Res Publica, no 234, 2002
  • La bouillie des anges, novella policière, manuscrit.com (sous le pseudo Joe Pollux), 2001
  • « Petit bestiaire de la métamorphose comme figure de la révolte » in Res Publica no 23, 2000
  • « L’art médical » in Res Publica, no 22, 2000
  • « Entretien sur la Bioéthique (La vie et la médecine prédictive) » in Le Philosophoire no 6, 1998
  • « Le labyrinthe éclaté : Borges ou le voyage dans le temps » in Le Philosophoire no 5, 1998
  • « Ressemblance et similitude : y a-t-il une vérité du Quichotte ? » in Le Philosophoire no 4, 1998
  • Dictionnaire des idées politiques, essai, ouvrage collectif, avec Alain Gélédan et Guy Rossi-Landi, Dalloz-Sirey, 1998
  • « Le sujet du pouvoir et le pouvoir du sujet chez Machiavel et La Boétie » in Le Philosophoire no 3, 1997
  • Le temps, une approche philosophique, essai, ouvrage collectif, avec François Busnel, Ellipses, 1996
  • « Les mots du pouvoir », essai, in Précis de vocabulaire, ouvrage collectif, avec François Busnel, Vinci, 1995

Liens externes[modifier | modifier le code]