Frédéric Collignon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Collignon.

Frédéric Collignon (né le ) est un joueur belge de kicker (baby-foot) originaire de Liège.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans la période de 15 ans à partir de 1997-2012, Collignon est le joueur dominant le baby-foot au niveau mondial[réf. nécessaire], remportant le Championnat du monde multi-table à 7 occasions, le championnat du monde sur table Tornado à 5 reprises, et d'autres tables reconnues dont Bonzini, Garlando, Leonhart, Roberto Sport, Jupiter, Eurosoccer, etc. En double des tournois aux États-Unis, Collignon a établi un partenariat dominant avec Todd Loffredo, remportant les doubles dans les Championnats du monde sur table Tornado à 7 occasions.[réf. nécessaire]

Après avoir remporté plus de championnats du monde sur plusieurs tables que tout autre joueur dans l'histoire[réf. nécessaire], et étant en outre le seul acteur européen à avoir jamais été dominant aux États-Unis[réf. nécessaire], Collignon est considéré par la plupart comme le plus grand joueur dans l'histoire du sport[réf. nécessaire], bien que Collignon se considère plutôt Loffredo comme le plus grand.[réf. nécessaire]

En janvier 2012, il devient une nouvelle fois champion du monde de baby-foot à Nantes[1], ce qui le classe à la quatrième place mondiale d'après la Fédération internationale de baby-foot (ITSF) (en)[2].

Collignon a annoncé sa retraite à la fin de 2012, à un moment où il était le champion du monde multi-table en simple et double et champion du monde sur table Tornado et après avoir conduit la Belgique à la victoire en Coupe du monde[réf. nécessaire]. Il est à ce moment « le seul joueur au monde à avoir gagné sur toutes les tables de babyfoot reconnues par l'International Table Soccer Federation » avec un palmarès de 118 titres en simple, 306 titres en double dont 54 titres de champion du monde[3].

Néanmoins, après une année complète sans tournoi, il reprend en septembre 2013.

Lors des 9e championnats du Monde de Baby Foot en 2016, il remporte avec Billy Pappas (États-Unis) la finale de la catégorie des Open Double contre l’équipe du Luxembourg[4].

Selon Frédéric Fleurot, joueur de l’équipe de France de football de table : « Ce type, c’est le bestiau, la machine. Il a un garage avec tous les baby possibles, il maîtrise toutes les surfaces. C’est un extraterrestre. Il a débuté à 3 ans. »[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le champion du monde de kicker est belge », sur rtbf.be, (consulté le 1er septembre 2016).
  2. Olivier Mouton, « Ce Belge qui domine le monde du kicker », sur lesoir.be, (consulté le 1er septembre 2016).
  3. « Histoire du baby foot », (consulté le 1er octobre 2016)
  4. « La Coupe du Monde de Baby Foot du 5 au 8 mai 2016 ! », (consulté le 1er octobre 2016)
  5. Rémi Dupré, « Baby-foot, maxi-raclée », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]