Frédéric-Édouard Schneegans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schneegans.
Frédéric-Édouard Schneegans
Description de cette image, également commentée ci-après
Frédéric-Édouard Schneegans
Coll. BNU, Strasbourg
Nom de naissance Frédéric-Édouard Schneegans
Naissance
Strasbourg
Décès (à 74 ans)
Saint-Gaudens
Nationalité Drapeau de France Français
Profession
Activité principale
Professeur à l'Université de Strasbourg
Ascendants

Frédéric-Édouard Schneegans, né le à Strasbourg et mort le à Saint-Gaudens, est un philologue et éditeur, professeur de langues romanes à l'Université de Strasbourg.

Aperçu biographique[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Charles Frédéric Schneegans. Il est spécialiste de littérature française, et traducteur de latin et de provençal.

Œuvres et publications[modifier | modifier le code]

Il est le directeur de la collection Bibliotheca romanica[1] chez J.H.E. Heitz (Strasbourg), Haar et Steinert (Paris), G.E. Stechert (New York) Lemcke and Buechner.

  • Gesta Karoli Magni ad Carcassonam et Narbonam ou Roman de Filomena[2] (texte en latin avec la trad. en provençal en regard), [lateinischer Text und provenzalische Übersetzung mit Einleitung von F. Ed. Schneegans], Halle an der Saale : M. Niemeyer, 1898, Genève, Slatkine [Reproduction en Fac-sim.] rééd. 1977, 1 vol. (270 p.) ; 23 cm [L'éd. ancienne a paru dans la Romanische Bibliothek].
  • Maistre Pierre Pathelin, (farce du XVe siècle) ["Bibliotheca romanica", 2e éd. revue par F. Ed. Schnéegans], Strasbourg : J. H. E. Heitz, [s. d.], 1 vol. (102 p.) ; 15 cm.
  • Œuvres de maître François Villon, ["Bibliotheca romanica", notice par F. Ed. Schnéegans], 2e éd., J. H. E. Heitz, [1911], 135 p., avec erreur de pagination ; 15 cm.
  • L'amour médecin, par Molière ; [Coll. "Bibliotheca romanica", notice par F. Ed. Schneegans], Strasbourg : J.-H.-E. Heitz, [1922], 47 p. ; 15 cm.
  • La coche par Marguerite d'Angoulême (reine de Navarre ; 1492-1549) Marguerite de Navarre [tres illustre royne de Navarre. A Lyon, par Jean de Tournes. M.D.XLVII], publiée par F. Ed. Schneegans avec la reproduction des gravures de l'édition des Marguerites de la Marguerite des princesses, Heitz et Cie (Leipzig), 1935, 1 vol. (XXVII-84 p.) : fig., portrait ; gr. in-8.
  • Neptunuslutin [Sonderabdruck aus der "Zeitschrift für Romanische Philologie", XXIV, Bd, signé : F.-Éd. Schneegans.], Halle & Tûbingen, M. Niemeyer, (s. d.), In-8° , paginé 557-564.
  • Le théâtre édifiant aux XIVe et XVe siècles, (Poèmes et récits de la vieille France, XI), Paris, E. de Boccard, 1928. In-12, 158 pages.

Voir également les œuvres d'Édouard Schneegans dans Alsatica.eu et dans data.bnf.fr.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Léon Strauss et Christian Wolff, « Schneegans, Frédérc Édouard », in Nouveau Dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 34, p. 3499.
  • (de) Alexander M. Kalkhoff: «  Édouard Schneegans », in: Romanische Philologie im 19. und frühen 20. Jahrhundert, Narr Francke Attempto (Tübingen), 2010, p. 42-3, Extrait en ligne.
  • (de) Dagmar Drüll: « Scheegans, Friedrich Eduard », in: Heidelberger Gelehrtenlexikon 1803–1932, Springer (Berlin, Heidelberg), 1986, p. 241, Extrait.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Publications de la collection "Bibliotheca romanica"
  2. Jules Coulet: « F. Ed. Schneegans. - Gesta Karoli Magni ad Carcassonam et Narbonam, Lateinischer Text und provenzalische Uebersetzung mit Einleitung. Halle, Niemeyer, 1898 ; (Romanische Bibliothek, n° 15). », in: Annales du Midi : revue archéologique, historique et philologique de la France méridionale, Tome 12, N°46, 1900. pp. 221-229.Texte intégral

Liens externes[modifier | modifier le code]