Forts Maunsell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Forts armés métalliques Maunsell aujourd'hui.
Localisation des forts
Étapes du positionnement par coulage des forts en béton

Les Forts Maunsell étaient des petites tours fortifiées marines construites au niveau de l’estuaire de la Tamise et de la Mersey durant la Seconde Guerre mondiale pour protéger le Royaume-Uni de toute invasion allemande. Ils tirent leur nom de leur concepteur Guy Maunsell (en). L’armée les a abandonnés à la fin des années 1950 et ils furent parfois utilisés pour d’autres activités. C’est ainsi que l’un d’eux est devenu une micronation non-indépendante, sous le nom de principauté de Sealand.

Description[modifier | modifier le code]

Les forts, construits par la Royal Navy, devaient surveiller la présence allemande et notamment la pose de mines marines par avion au niveau de l’estuaire qui approvisionnait toute la région de Londres. Deux sortes d'installations ont été construites : les naval forts, armés par des équipages de la Royal Navy et des army forts, occupés par des soldats de la British Army.

Il y avait quatre forts dits navals :

  • Rough Sands (U1)
  • Sunk Head (U2)
  • Tongue Sands (U3)
  • Knock John (U4)

Construit en béton armé, il s’agissait d’une plateforme avec deux tours cylindriques, d'un tonnage d'environ 4500 tonnes. Ils étaient construits en cale sèche avant d’être remorqués à l’endroit souhaité. Une fois positionnés, ils étaient coulés (1942) sur des bancs de sable et seule la partie utile dépassait du niveau de la mer. Sur les tours, une plateforme à sept niveaux était bâtie, ou prenaient places les quartiers de l'équipage et des officiers, les réserves d'obus et d'eau douce, une zone médicale, les repas. Ces tours étaient armées de deux canons antiaériens lourd de calibre de 94 mm QF 3,7 pouces aux extrémités de la plateforme ainsi que de deux canons Bofors anti-aériens de 40 mm.

Ils furent également équipés de radars pour améliorer la zone de couverture de détection au niveau de l’estuaire de la Tamise. Ces tours ont permis la destruction d'un Schnellboot.


Plus proches du rivage, les six army forts armés furent construits pour la seule protection aérienne et, en tant que tels, occupés par une troupe de soldats.

Trois de ces army forts se trouvaient dans l'estuaire de la Tamise :

  • Nore (U5),
  • Red Sands (U6),
  • Shivering Sands (U7)

Trois de plus se trouvaient sur l’estuaire de la Mersey pour protéger les région de Liverpool (tous les trois démolis) :

  • Tour antiaérienne Queens,
  • Tour antiaérienne Formby,
  • Tour antiaérienne Burbo.

Ces forts métalliques étaient constitués de sept plateformes interconnectées dont cinq étaient armées d'un canon anti-aérien lourd de calibre de 94 mm QF 3,7 pouces, une tour disposait de projecteurs pour le tir et la dernière était le centre de contrôle, équipé tout de même de deux canons Bofors anti-aériens de 40 mm.

Pendant la guerre, les forts détruisirent 22 avions et 30 missiles V1 (allemand).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le fort Nore a été gravement endommagé en 1953 par une collision avec le bateau norvégien Baalbeck. Quatre civils furent tués. Les ruines furent enlevées entre 1959 et 1960 à cause de leur danger pour la navigation.

Une autre collision eut lieu en 1963 avec la tour Shivering Sands. Différentes radios s’installèrent ensuite sur les tours afin d’émettre sur toute la région. Le fort Tongue Sands fut détruit par une tempête en 1996.

Le fort naval Rough Sands a été proclamé par Paddy Roy Bates, état souverain sous le nom de Principauté de Sealand en 1967.

Des excursions au départ de Whitstable et de Herne Bay permettent de découvrir les forts.

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]