Fonction illocutoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La fonction illocutoire d'un acte de langage est, dans la théorie linguistique de John Langshaw Austin, le message convoyé par un énoncé au-delà de son sens immédiat, celui que traduit sa dimension locutoire. Par exemple, le fait, à table, de prononcer la phrase « Est-ce qu'il y a du sel ? » n'a pas pour fonction de s'informer sur la présence, évidente, de sel dans la maison (contenu locutoire de l'énoncé) mais exprime plutôt que l'on voudrait saler son plat (fonction illocutoire) et se traduit généralement par le fait que l'un des convives passe la salière au locuteur, ce qui est la fonction perlocutoire de l'énoncé[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Monique Thurin, « Actes de langage », sur psydoc-fr.broca.inserm.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]