Flagellés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les flagellés ou Flagellata (du latin flagellum = fouet) sont des organismes eucaryotes unicellulaires, qui sont dotés de flagelles dont ils se servent pour leur propulsion.

Certains flagellés sont hétérotrophes, c'est-à-dire qu'ils se nourrissent de substances organiques, d'autres sont autotrophes et pratiquent la photosynthèse. D'autres encore sont mixotrophes : tantôt hétérotrophes, tantôt autotrophes.

Vu leur déplacement actif, on classait jadis les flagellés hétérotrophes parmi les animaux. Les flagellés phototrophes, tels Euglena gracilis, étaient alors classés comme forme intermédiaire entre les animaux et les plantes. À l'heure actuelle, les flagellés n'appartiennent ni aux animaux, ni aux plantes ; ce sont des protistes.

Classification classique[modifier | modifier le code]

Dans la classification classique, les Flagellés[1] étaient séparés en deux groupes taxinomiques :

  • les Phytoflagellés (d'affinité végétale), étudiés en botanique par les spécialistes des algues,
  • les Zooflagellés (d'affinité animale), étudiés en zoologie par les spécialistes des protozoaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Gaumont, « Flagellés », dans Encyclopædia Universalis, Corpus 9 : Étymologie - Fungi imperfecti, Encyclopædia Universalis France S.A., Paris, Juillet 1995, p.514-518. ISBN 2-85229-290-4 [résumé]

Voir aussi[modifier | modifier le code]