Feu directionnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un phare
Cet article est une ébauche concernant un phare.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Une paire de feux directionnels avec des panneaux visible la journée (Nantucket).

En navigation maritime, un feu directionnel est un balisage lumineux, généralement porté par un phare ou une balise, permettant de suivre un chenal. Il comporte typiquement un secteur lumineux renforcé étroit (de quelques degrés angulaires) de couleur blanche rouge ou verte, et dont le pinceau lumineux ne couvre que des zones libres de dangers (côte non éclairée, zone de haut-fond, îlot, balise non lumineuse, zone de mouillage, ...).

Lorsque le chenal est étroit ou qu'il dessert un port important la route à suivre est souvent indiquée par 2 feux directionnels qui définissent un alignement  : le navire doit dans ce cas aligner les 2 feux (ils ne sont pas situés à la même hauteur). Le feu situé en arrière (le plus à l'intérieur des terres) et le plus haut est dit feu postérieur : Le deuxième feu est appelé feu antérieur. Les deux feux peuvent être plus ou moins écartés (quelques mètres à quelques kilomètres). Les deux feux peuvent être synchrones (la période et le rythme sont le même) ou asynchrones.

Le feu directionnel peut comporter comme un feu à secteurs des secteurs vert et rouge de part et d'autre du secteur blanc qui couvrent les zones dangereuses situées hors du chenal. Si le bateau s'écarte du chenal, les couleurs verte ou rouge qui apparaissent alors permettent d'effectuer la correction dans la bonne direction.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]