Fernand Colin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fernand Colin
Biographie
Naissance
Décès
Période d'activité
XXe siècle
Nationalité
Activité
Œuvres principales

Fernand Colin, né en 1889 et mort en 1961, est un architecte français. Il est l’auteur des plans d’immeubles parisiens et de plusieurs bâtiments de La Baule, parmi lesquels la gare de La Baule-les-Pins.

Biographie[modifier | modifier le code]

La gare de La Baule-les-Pins dans les années 1930.

Né en 1889[1], Fernand Colin est un architecte installé à Paris. Il est l’auteur en 1932 de l’immeuble de bureaux du 24, rue Feydeau dans le 2e arrondissement de Paris[2].

Avec Charles Lemaresquier, il dessine l’hôtel des Palmiers à La Baule[3]. Travaillant pour le compte de la Société générale foncière, principal lotisseur de La Baule-les-Pins, il est également l’auteur de la gare ferroviaire de ce quartier de La Baule[4], d’un immeuble à usage commercial[5], puis en 1931 du futur syndicat d’initiative (transformé depuis en immeuble d’habitation[6]). On lui doit également en 1926 les plans de la villa balnéaire bauloise Manégor[7].

Il meurt en 1961[2]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Charles, La Baule et ses villas : le concept balnéaire, Paris, Massin, , 213 p. (ISBN 2-7072-0444-7, notice BnF no FRBNF38890407)
    Alain Charles est architecte DPLG et DEA en histoire de l'architecture, spécialiste du balnéaire[8],[9].
  • Colette David (photogr. Stéphan Ménoret), Les villas de La Baule : des bourgeoises modèles aux excentriques rigolotes, La presse de l’Estuaire, , 95 p. (ASIN B009P12Q4I)
    Colette David est journaliste au quotidien Ouest-France[10].
  • Laurent Delpire, « Urbanisme et architecture balnéaire : histoire d'un phénomène de société, l’exemple du Pays de Guérande », Les cahiers du Pays de Guérande, no 52,‎ (ISSN 0765-3565)
    Laurent Delpire est historien de l’art, conservateur des antiquités et objets d’art de Loire-Atlantique.
  • Jean-Louis Kerouanton, « Éléments de cartographie pour la connaissance de l’architecture balnéaire bauloise » [PDF], sur un site du ministère de la Culture, (consulté le 7 janvier 2018)
    Jean-Louis Kerouanton est chercheur au service régional de l’Inventaire, direction régionale des affaires culturelles des Pays de la Loire.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Charles 2002, p. 201.
  2. a et b « Immeuble de bureau, rue Feydeau à Paris », sur paris-promeneurs.com (consulté le 19 janvier 2018).
  3. Alain Charles, « Hôtel de voyageurs des Palmiers actuellement immeuble à logements », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 19 janvier 2018).
  4. Alain Charles, « Gare de voyageurs dite gare de La Baule-les-Pins actuellement salle des ventes et appartements », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 19 janvier 2018).
  5. Alain Charles, « Garage de réparation automobile », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 19 janvier 2018).
  6. Alain Charles, « Salon de thé, syndicat d'initiative, immeuble à logements », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 19 janvier 2018).
  7. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Manégor », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 19 janvier 2018).
  8. Anne Vidalie, « La Baule: le bonheur est dans les pins », sur un site du magazine L'Express, (consulté le 7 janvier 2018).
  9. Alain Charles, « Panorama Le Pouliguen - La Baule - Pornichet », sur panorama-labaule.com (consulté le 7 janvier 2018).
  10. Daniel Le Couédic, « L’architecture et les paysages, bastions de l’identité bretonne », sur bretonsdujapon (consulté le 20 janvier 2018), p. 11.