Feodosia Morozova

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morozov.

Feodosia Prokofiyevna Morozova (en cyrillique : Феодосия Прокофьевна Морозова), née le 21 mai 1632 et morte le 1er décembre 1675 (à 43 ans), fut l'une des partisanes les plus connues du mouvement des vieux-croyants.

Biographie[modifier | modifier le code]

Feodosia Morozova est née dans la famille de l'okolnichy (en) Prokopy Fédorovitch Sokovnin. À l'âge de 17 ans, elle fut mariée au boyard Gleb Morozov, frère du tuteur du tsar Boris Morozov. Après la mort précoce de son mari en 1662, elle a gardé une position prééminente à la cour de Russie. Lors du raskol, Feodosia Morozova, qui était pénitent de l'archiprêtre Avvakum, a rejoint le mouvement des vieux-croyants et a secrètement pris les vœux monastiques sous le nom de Théodora. Elle a su convaincre sa sœur, la princesse Eudoxie Urusova, de rejoindre les vieux-croyants.

Après beaucoup d'infortunes les deux sœurs ont été incarcérées dans une cellule souterraine du monastère de Saint-Paphnuce à Borovsk, où Feodosia a succombé de faim. Nombre de communautés de vieux-croyants la vénèrent comme étant une martyre.

Feodosia Morozova dans l'art[modifier | modifier le code]

Vassili Sourikov peint La Boyarine Morozova en 1887 où il illustre l'arrestation de Feodosia Morozova par les partisans du patriarche de Moscou, Nikon. En signe de défi, elle lève deux doigts se référant au différend entre les vieux-croyants et les partisans du patriarche Nikon au sujet de la bonne façon de se signer, une des réformes de Nikon étant de faire le signe de croix par trois doigts au lieu de deux précédemment.