Femme devant le coucher de soleil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Femme devant le coucher de soleil
Caspar David Friedrich - Frau vor untergehender Sonne.jpg
Artiste
Date
vers 1818
Type
Technique
Dimensions (H × L)
22 × 30 cm
Mouvement
Localisation
Numéro d’inventaire
45Voir et modifier les données sur Wikidata

Femme devant le coucher de soleil (en allemand : Frau vor untergehender Sonne ) est un tableau du peintre allemand Caspar David Friedrich, réalisé vers 1818. Il est exposé au musée Folkwang d'Essen[1].

Description[modifier | modifier le code]

Une femme vue de dos, les bras ouverts, regardant ce paysage et lui faisant face. Là encore, au milieu de l’image, un personnage aux lignes verticales, contrastant avec l’horizontalité du paysage vallonné. Une silhouette sombre au premier plan et le paysage au second. Mais ici paysage aux lignes douces et couleurs aussi atténuées par le moment de la journée. Une femme en contemplation devant ce paysage : geste d’ouverture et d’accueil, image d’une nature apaisée et tranquille, malgré l’impression de distance et d’immensité.

Historique[modifier | modifier le code]

Une femme vue de dos, regardant ce paysage et lui faisant face. Ceci est encore un procédé de Caspar David Friedrich que l'on peut retrouver dans son œuvre Voyageur contemplant une mer de nuages.

Science[modifier | modifier le code]

Avec la tonalité orange de son coucher de soleil, Friedrich est peut-être le chroniqueur fidèle de l'éruption historique du volcan Tambora en Indonésie en 1815[2]. Cette éruption a modifié le climat sur l'ensemble de la planète. L'équipe du physicien Christos Zerefos de l'Observatoire national d'Athènes a examiné les peintures de paysage des cinq derniers siècles en fonction des dates des phénomènes volcaniques notables. Les volcans en envoyant des poussières dans la haute atmosphère peuvent refroidir le Terre pendant plusieurs années. Les aérosols troublent la lumière solaire et ce phénomène est particulièrement visible au coucher du soleil.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Museum Folkwang, Sammlung, Werke fiche sur collection-online.museum-folkwang.de, musée Folkwang
  2. (de)Axel Bojanowski: Farbanalyse. Klimageheimnis auf alten Meisterwerken. Spiegel online 24 mars 2014 Spiegel online

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]