Faravahar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Faravahar
Faravahar à Persepolis

Le Faravahar (ou farvahar) (Persan: فروهر) est un des symboles du zoroastrisme. Il symbolise un Fravashi, qui est l'ange gardien d'un individu. Le mot Faravahar serait dérivé de celui de Fravashi.

Le Farvahar est sur tous les frontons des temples zoroastriens et sur certains monuments, comme le tombeau du grand poète persan, Firdoussi, dans l'ancienne ville de Sous. Il symbolise le progrès, l'évolution et la perfection qui élèvent l'homme et lui apportent le bonheur suprême. Il est basé sur les trois principes fondamentaux : « Les bonnes pensées, les bonnes paroles et les bonnes actions », symbolisées par l'aile à trois branches de Farvahar et l'univers sans fin (le grand anneau central), associés aux deux idéaux essentiels que sont la sagesse (les traits de son visage) et l'amour (le plus petit anneau, symbole de dévouement entre ses mains), se déplaçant en avant pour conduire l'homme vers le progrès, la droiture, et vers un destin heureux (ses ailes étalées).

« Le Farvahar est à la fois l'ange gardien, l'âme et l'esprit », explique la spécialiste du zoroastrisme, Niloufar Niknam.(source|Agnés ROTIVEL – Les principaux piliers du zoroastrisme - Journal La Croix, p. 20, 18 août 2014)

Pour comprendre le Faravahar il faut au préalable comprendre les Amesha Spenta et Vahu manah : Voici quelques explications possible additionnés avec des éléments linguistiques des langues indo-européennes.

Signification du mot Vahu manah[modifier | modifier le code]

  1. Vohu [beh " به " en Pahlavi (Persan Moderne)] signifiant Le Meilleur (best ou better en anglais et behtar بهتر (ou behtarin بهترین ) en Pahlavi
  2. Manah = L'être humain. (que l'on voit dans les mots composés ou pas, comme le Normand (Nord man), German ou simplement Man ou Woman en anglais.

Dans son évolution les Vahu manah dans les langues indo-européennes devinerait à nos jours [Humanity (en Anglais)], [Humanité (En Français)], [Humanidad (En Espagnole)], [मानवता = (Maana vata = Manah Vohu) en indu], etc .... 

Autrement dit, Vahu manah peut signifier littéralement : Le meilleur humain (le Surhomme dont parlait Nietzsche dans, Ainsi parlait Zarathoustra).

On entend (peut être) par ce mot composé, que l'humain entant que l'être suprême (et sans pareil), est la créature la plus capable de destruction et de désolation, autant que dans la construction salutaire. Par consonance, l'humain peut choisir (par son libre arbitre), de propager le mal (d'Angra Manyu : Ahriman) ou par le choix de devenir "Vahu Manah" pour rependre le bien autour de lui-même et/ou tout son environnement vivant. 

Pour en devenir (Vohu Manah/Vahman) l'on doit respecter les trois règles (attributs) de Faravahar qui sont : Les bonnes pensées, Les bonnes paroles et les Bonnes actions.