Famille Sarton du Jonchay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La famille Sarton du Jonchay est une famille subsistante d'ancienne bourgeoisie française, originaire de Liège (Belgique), et établie à Lyon (Rhône) vers 1782. Elle tire une partie de son nom du château du Jonchay, près de Lyon, que Dieudonné Sarton acquit en 1782.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dieudonné Sarton, né en 1730 et mort le 16 octobre 1801 à Anse (Rhône), trésorier de France à Lyon du 25 septembre 1782 à 1790[1],[2], est le premier à s'établir dans la région lyonnaise[3].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Châteaux et demeures[modifier | modifier le code]

Armes[modifier | modifier le code]

  • D'or au lion de gueules, au chef d'azur chargé d'une étoile d'argent[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Raoul de Warren, Grand Armorial de France, tome 6, p.173, 1948
  2. Dictionnaire de la vraie / fausse noblesse, Tallandier, p.309, 2008
  3. Arnaud Clément auteur de l'ouvrage La noblesse française, Acadomia, 2021, écrit : ►Sarton du Jonchay (Beaujolais, Lyonnais) : Dieudonné S. du J. (1730-1801), fut pourvu de la charge de président-trésorier de France au bureau des finances de Lyon le 25 septembre 1782. (noblesse graduelle, condition non accomplie). Veuf, il acquiert le domaine du Jonchay à Anse (Rhône). Il comparait avec la noblesse en 1789. La famille serait originaire de Liège en Belgique. Elle occupa une place distinguée dans l’horlogerie : Hubert Sarton est l’inventeur de la montre automatique. La famille s’est illustrée au XIXe siècle avec Simon-Joseph-Charles, général de division, commandant la cavalerie d’Algérie, commandeur de la légion d’honneur. Famille largement représentée. [SS, WP, Diou 2002/2010, PPC, TA, ADF 15, SEC]. D'or au lion de gueules ; au chef d'azur chargé d'une étoile d'argent.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]