Évrard de Fouilloy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Evrard de Fouilloy)

Evrard de Fouilloy
Image illustrative de l’article Évrard de Fouilloy
Amiens, cathédrale Notre-Dame, gisant d'Evrard de Fouilloy
Biographie
Naissance XIe siècle
Décès
Amiens
Évêque de l’Église catholique
Évêque d'Amiens

Evrard de Fouilloy est un évêque d'Amiens, né vers 1145, mort à Amiens en novembre 1222 et dont la famille était originaire de Fouilloy près de Corbie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Un évêque d'Amiens au Concile de Latran IV[modifier | modifier le code]

Il fut élu évêque d'Amiens en 1211. Il participa au Concile de Latran IV en 1215, et à son retour réorganisa l'administration de son diocèse. Il eut un différend avec le chapitre cathédral au sujet des droits de l'excommunication mais le pape apaisa les choses. Il consacra l'église de l'abbaye d'Anchin deux ans plus tard.

Il fut très considéré par les souverains pontifes. Innocent III donna une bulle en sa faveur et Honorius III lui adressa le chapitre, Ex litteris, de vità et honestate clericorum.

Un évêque bâtisseur[modifier | modifier le code]

Le gisant d'Évrard de Fouilloy dans la nef de la cathédrale Notre-Dame d'Amiens.

En 1218, un terrible incendie ravagea sa cathédrale, ne laissant debout que le chœur. Il planifia dès lors la reconstruction de celle-ci en style gothique. Il est donc l'initiateur de la construction de la cathédrale que nous connaissons aujourd'hui. Il choisit Robert de Luzarches comme architecte, et les travaux débutèrent dès 1220.

Il est inhumé dans la nef de la cathédrale d'Amiens, son gisant de bronze y est toujours visible.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Baptiste Maurice de Sachy, Histoire des évesques d'Amiens, Abbeville, Veuve de Vérité Libraire, 1770
  • J. Corblet, Revue de l'art chrétien, XIV, 1870-1871
  • Edmond Soyez, Notices sur les évêques d'Amiens, Amiens, 1878, Langlois
  • Père Daire, Histoire civile, ecclésiastique et littéraire du doyenné de Fouilloy, repris, corrigé et annoté par Alcius Ledieu, 1911, réédition : Paris, 1993, Res Universis.

Articles connexes[modifier | modifier le code]