Eudocie Baïana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Eudocie Baïana
Image dans Infobox.
Fonction
Impératrice byzantine
-
Titre de noblesse
Impératrice consort (d)
Biographie
Décès
Sépulture
Activité
Conjoint
Enfant
Basili (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Eudocie Baïana (en grec : Ευδοκία Βαϊανή ; décédée le ) était une impératrice byzantine consort. Elle était la troisième femme de l'empereur Léon VI le Sage[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans la lignée des chroniques de Théophane le Confesseur, d'autres auteurs ont continué à écrire des chroniques durant le règne de Constantin VII. Un certain nombre de ces travaux, qui ont été consolidés dans les chroniques Théophane Continué, nous apportent un certain nombre de détails au sujet d'Eudocie Baïana.

D'après ces différentes chroniques, Eudocie viendrait de la région (thème byzantin) d'Opsician. Le thème d'Opsician était à l'origine composé de la Bithynie et de la Paphlagonie, une région qui s'étend d'Abydos sur le détroit des Dardanelles à Sinope, sur la Mer Noire et sur l'intérieur des terres à Ancyre. Aujourd'hui, les terres qui appartenaient autrefois à ce thème constituent la majeure partie du quart nord-ouest de la Turquie asiatique.

Au Printemps 900, Léon VI épouse Eudocie, ses deux précédentes épouses étant mortes.[2] Le recueil De Ceremoniis écrit par Constantin VII indique que Léon VI a eu trois filles de ses mariages précédents, mais pas de fils. Par son mariage avec Eudocie, Léon souhaitait assurer sa succession. L'historien byzantiniste George Alexandrovič Ostrogorsky indique néanmoins que ce troisième mariage était techniquement illégal en vertu du droit Byzantin et contraire aux pratiques de l'Église orthodoxe orientale à l'époque. Pour pouvoir se marier, Léon VI dut demander l'autorisation au patriarche œcuménique Antoine II de Constantinople.

Un an plus tard, Eudocie meurt en couches.Les chroniques Théophane Continué laissent à penser que l'enfant serait mort-né. Cependant, le recueil De Ceremoniis, qui dresse la liste des enfants de Léon VI, mentionne un fils, nommé Basile, ce qui pourrait indiquer que le fils d'Eudocie aurait survécu. De Ceremoniis indique également que la sépulture d'Eudocie se trouve dans l'Église des Saints-Apôtres à Constantinople.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. John Carr (2015). Fighting Emperors of Byzantium. Pen and Sword. "Overriding canon law and the grumbles of the clergy who damned third marriages as 'legal fornication', Leo wed a very attractive young woman from Phrygia named Eudokia Baïana..."
  2. Leon, car Bizantskog Carstva.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Eudocie et son mari sont mentionnés dans "Terres médiévales" de Charles Cawley. Le projet "consiste à extraire et à analyser des informations détaillées provenant de sources primaires, y compris des chroniques, cartularies, nécrologies et testaments contemporains".