Ernst Lecher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ernst Lecher
Ernst Lecher Austrian physicist 1919.jpg
Ernst Lecher
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
VienneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Fratrie
Otto Lecher (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Directeur de thèse
Viktor von Lang (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Ernst Lecher (Vienne, - ) est un physicien autrichien. Il a mis au point un dispositif, la "ligne de Lecher", permettant de mesurer la fréquence et la longueur d'onde des ondes électromagnétiques[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

  • 1882-1890 : assistant au département de physique de l'université de Vienne.
  • 1893 : nommé professeur à l'université d'Innsbruck.
  • 1895 : enseigne la physique expérimentale à l'université allemande de Prague où il prend la suite de Ernst Mach.
  • 1909 : professeur et membre du comité directeur de l'Institut de Physique à l'Université de Vienne[3].
  • 1925 : retraite pour raisons de santé.

Ernst Lecher a commencé ses travaux de recherche sur les rayonnements infrarouges et la calorimétrie. Son nom est resté attaché à un dispositif de mesure de la longueur d'onde d'un signal à haute fréquence encore utilisé actuellement à titre expérimental pour l'étude des ondes stationnaires dans une ligne de transmission. Ce dispositif est couramment appelé « ligne de Lecher »[4].

La ligne de Lecher[modifier | modifier le code]

A la suite de Hertz, Ernst Lecher établi une expérience qui confirme expérimentalement l'existence des ondes électromagnétique et leur obéissance aux lois de l'optique[5].

Son dispositif est principalement constitué de deux fils métalliques parallèles de 1 mm de diamètre et environ 6 mètres de long, séparés de 30 cm. A une extrémité, les fils sont alimentés par une bobine de Ruhmkorff[6] fournissant un courant alternatif de quelques dizaines de Mhz et d'une dizaine de watts. A l'autre extrémité, les fils sont libres, mais chacun est situé à quelques centimètres des bornes d'un tube de Geissler.

La longueur des fils est adaptée de manière à ce que le courant produise dans chacun d'eux une onde stationnaire.

Une fois dispositif en service, un fil conducteur est mis en contact perpendiculairement aux deux fils. Selon la position du fil conducteur, le tube s'illumine ou s'éteint. Les positions du fil auxquelles le tube s'allume permettent de déduire la fréquence du courant électrique.

Contrairement à Hertz qui avait estimé la vitesse de l'électricité à environ 200 000 km/s, cette expérience a permis à Ernst Lecher d'estimer que cette vitesse est "quasiment exactement" celle de la lumière, conformément à ce que prévoyait la théorie[7].

En géobiologie, l'« antenne de Lecher » est un outil fantaisiste de radiesthésie directement inspiré de l'invention de Ernst Lecher[8].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Studie über elektrische Resonanzerscheinungen, 1890, DOI:10.1002/andp.18902771213
  • Lehrbuch der Physik für Mediziner und Biologen, 1912

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernst Lecher (1856-1926), Passion Telecom
  2. (en) Ernst Lecher, Encyclopedia of Austria
  3. (en) Jagdish Mehra, Helmut Rechenberg, The Historical Development of Quantum Theory: V.1 Pt.2, p.73 et. seq., Springer, 2001, (ISBN 0-387-95179-2), (ISBN 978-0-387-95179-9) - some notes on the history of the First and Second Physical Institutes in Vienna
  4. La ligne de Lecher, Maison de la science, 2003
  5. Ernst LECHER (1856-1926), Passion Télécom
  6. La ligne de Lecher Un scientifique… Ernst LECHER (1856-1926), Maison de la Science
  7. (en) Lecher Lines: A Translation of the Original Paper by Ernst Lecher, Waveguide
  8. Le système des fils de Lecher