Eriocaulon bamendae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Eriocaulon bamendae S.M.Phillips est une espèce de plantes du genre Eriocaulon, de la famille des Eriocaulaceae[2]. C’est une plante à fleur, du groupe des monocotylédones[3].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son épithète spécifique bamendae fait référence aux Bamenda Highlands, les hauts-plateaux de l'ouest du Cameroun.

Description[modifier | modifier le code]

C’est une herbe pérenne, robuste, avec de rhizome court et de feuille groupée. Elle croît dans les marais, au niveau des contours de lac, près des rivières, dans les prairies, en fait dans des endroits mouillés. À 1830 – 2950 m d’altitude[4]. On la rencontre au Cameroun, au Nigeria[5],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Plant List, consulté le 25 septembre 2017
  2. (en) « Eriocaulon bamendae S.M.Phillips — The Plant List », sur www.theplantlist.org (consulté le 25 septembre 2017)
  3. « Tropicos | Name - Eriocaulon bamendae S.M. Phillips », sur www.tropicos.org (consulté le 25 septembre 2017)
  4. CJB, DSIC, Cyrille Chatelain - CJB, « CJB - African plant database - Detail », sur www.ville-ge.ch (consulté le 25 septembre 2017)
  5. (en-GB) « World Checklist of Selected Plant Families: Royal Botanic Gardens, Kew », sur wcsp.science.kew.org (consulté le 25 septembre 2017)
  6. (en) « Catalogue of Life - 2010 Annual Checklist :: Species details », sur www.catalogueoflife.org (consulté le 25 septembre 2017)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Martin Cheek, Jean-Michel Onana and Benedict John Pollard (ed.), « Eriocaulon bamendae S.M. Phillips », in The plants of Mount Oku and the Ijim Ridge, Cameroon: a conservation checklist, Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, 2000, p. 79 (ISBN 1-8424-6016-1)
  • (en) Jean-Michel Onana et Martin Cheek, « Eriocaulon bamendae S.M. Phillips », in Red Data Book of the Flowering Plants of Cameroon: IUCN Global Assessments, Royal Botanic Gardens, Kew, 2011, p. 373-374 (ISBN 9781842464298)
  • (en) Sylvia M. Phillips, « Two More New Species of Eriocaulon from West Africa », in Kew Bulletin, vol. 55, no 1 (2000), p. 195-202, [lire en ligne]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :