Enclaves indo-bangladaises

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte de la région des enclaves. Le sommet de la carte est dirigé vers l'est, l'Inde est en orange et le Bangladesh en cyan.

Les enclaves indo-bangladaises, également connues comme chhitmahals (du bengali ছিটমহল, chitmôhol, les « miettes de terre »), sont un ensemble d'environ deux cents enclaves disséminées le long de la frontière entre l'Inde et le Bangladesh.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les enclaves occupent une zone frontalière d'environ 150 km de long, orientée globalement d'ouest en est, à l'endroit où la frontière sépare le district de Cooch Behar au nord (dans l'État indien du Bengale-Occidental) et les districts de Panchagarh, Nilphamari, Lalmonirhat et Kurigram (dans la division bangladaise de Rangpur).

Au total, la région compte 103 enclaves indiennes à l'intérieur du Bangladesh et 92 enclaves bangladaises à l'intérieur de l'Inde. 24 d'entre elles (21 bangladaises, 3 indiennes) sont des enclaves de 2e ordre : elles sont elles-mêmes situées à l'intérieur d'enclaves de l'autre pays. Il existe une enclave de 3e ordre, Dahala Khagrabari, un champ indien situé à l'intérieur d'un territoire bangladais, lui-même enclavé dans une zone indienne entièrement entourée par le Bangladesh.

La taille des enclaves est extrêmement variable : la plus grande enclave, indienne, Balapara Khagrabari, mesure plus de 25 km2 ; la plus grande enclave, bangladaise, Dahagram-Angarpota, mesure près de 19 km2. La plus petite, une enclave indienne, ne mesure que 0,2 ha, un peu plus qu'une piscine olympique. Au total, les enclaves indiennes s'étendent sur près de 69 km2, les enclaves bangladaises sur 51 km2.

L'ensemble des enclaves serait habité par 50 000 à 100 000 personnes[1]. Les conditions de vie dans les enclaves sont souvent très mauvaises : aucun accès à l'eau, l'électricité, l'éducation, voirie très réduite et soins médicaux inexistants. La criminalité y est endémique : porter plainte nécessite de franchir les frontières internationales. Les résidents souhaitant accéder à leur propre pays ne le peuvent que sur production d'une carte d'identité, après contrôle des gardes-frontières.

Dahagram-Angarpota, la plus grande enclave bangladaise, est séparée du territoire principal du Bangladesh par moins de 200 m. Habitée par 20 000 personnes, elle manque totalement d'équipements ; le seul complexe médical n'y est pas alimenté en électricité, l'Inde refusant au Bangladesh de faire passer des lignes électriques au-dessus de son territoire. Une bande de territoire indien de 170 m de long pour 85 m de large, le corridor de Tin Bigha (en), est louée par la Bangladesh pour 999 ans afin de permettre d'accéder à l'enclave. Il est utilisable par les résidents à certaines heures de la journée[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Selon une légende invérifiée, les enclaves proviendraient d'enjeux aux cartes ou aux échecs entre deux rois de la région, le raja du Cooch Behar et le maharaja du Rangpur[1]. Selon les traces historiques, elles seraient le résultat confus d'un traité de 1713 entre le royaume de Cooch Behar et l'Empire moghol. Il est possible que les deux parties aient mis fin à une guerre sans déterminer une seule frontière pour les territoires gagnés ou perdus[2].

Après la partition des Indes en 1947, Rangpur est joint au Pakistan oriental et le Cooch Behar est intégré à l'Inde en 1949. Le désir de désenclaver la plupart des enclaves se manifeste dans un accord de 1958 pour un échange entre l'Inde et le Pakistan, mais le sujet se retrouve devant la cour suprême indienne[1]. L'accord n'étant pas ratifié, les négociations reprennent lorsque le Pakistan oriental devient indépendant sous le nom de Bangladesh en 1971. En 1974, les deux pays se mettent d'accord pour échanger les enclaves, ou au moins pour y permettre un accès aisé ; le Bangladesh ratifie rapidement l'accord ; en Inde, le sujet reste très sensible politiquement et rien de concret ne se matérialise[1]. Les négociations reprennent en 2001, sans plus de résultat. La nationalité résultante des résidents demeure un obstacle, car un accord pourrait avoir des conséquences pour d'autres désaccords frontaliers de la région[3].

En septembre 2011, les premiers ministres des deux pays (Manmohan Singh d'Inde et Sheikh Hasina du Bangladesh) signent un accord sur la démarcation de la frontière. 162 enclaves seraient échangées, donnant à leurs résidents le choix de la nationalité[4],[5], leur permettant soit de continuer à résider au même endroit, soit de rejoindre le pays de leur choix[6]. L'Inde doit recevoir 51 enclaves, 28,8 km2, le Bangladesh 111 enclaves, 69,4 km2[7]. Le Bangladesh conserverait également l'enclave de Dahagram-Angarpota.

Le Bangladesh a ratifié l'accord[8]. Après un amendement constitutionnel soumis au parlement de l'Inde en août 2013[9], le texte de loi est soumis au Rajya Sabha le 18 décembre 2013[10].

Un accord a finalement été trouvé et l'échange a eu lieu le [11].

Liste[modifier | modifier le code]

Bangladesh[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous recense les différentes enclaves bangladaises. Les numéros correspondent à ceux établies par Banerjee en 1966[12].

# Enclave Superficie (ha) Ordre Notes
1 Teldhar 3,807 2 Entourée par l'enclave indienne de Garati (#1)
2 Teldhar 4,186 2 Entourée par l'enclave indienne de Garati (#1)
3 Baikunthapur Teldhar 0,383 1 Enclavée dans le district de Jalpaiguri du Bengale-Occidental
4 Baikunthapur Teldhar 20,307 1 Enclavée dans le district de Jalpaiguri du Bengale-Occidental
5 Baikunthapur Teldhar 0,86 1 Enclavée dans le district de Jalpaiguri du Bengale-Occidental
6 Nazirganj 0,514 2 Entourée par l'enclave indienne de Najirgonja (#19)
7 Nazirganj 1,06 2 Entourée par l'enclave indienne de Najirgonja (#27)
8 Nazirganj 6,889 2 Entourée par l'enclave indienne de Shalbari (#34 à #39)
9 Nazirganj 0,848 2 Entourée par l'enclave indienne de Shalbari (#34 à #39)
10 Nazirganj 1,819 2 Entourée par l'enclave indienne de Shalbari (#34 à #39)
11 Debottar Saldanga 2,32 2 Entourée par l'enclave indienne de Shalbari (#34 à #39)
12 Upanchowki Bhajni 68,837 2 Entourée par l'enclave indienne de Balapara Khagrabari (#42, #43, #47)
13 Upanchowki Bhajni 0,338 2 Entourée par l'enclave indienne de Balapara Khagrabari (#42, #43, #47)
14 Upanchowki Bhajni 1,268 2 Entourée par l'enclave indienne de Balapara Khagrabari (#42, #43, #47)
15 Upanchowki Bhajni 0,301 2 Entourée par l'enclave indienne de Balapara Khagrabari (#42, #43, #47)
16 Upanchowki Bhajni 5,211 2 Entourée par l'enclave indienne de Balapara Khagrabari (#42, #43, #47)
17 Upanchowki Bhajni 14,113 2 Entourée par l'enclave indienne de Balapara Khagrabari (#42, #43, #47)
18 Upanchowki Bhajni 0,35 2 Entourée par l'enclave indienne de Balapara Khagrabari (#42, #43, #47)
19 Upanchowki Bhajni 46,55 2 Entourée par l'enclave indienne de Balapara Khagrabari (#42, #43, #47) ; entoure la seule enclave d'ordre 3 du monde, Dahala Khagrabari (#51)
20 Upanchowki Bhajni 28,804 2 Entourée par l'enclave indienne de Balapara Khagrabari (#42, #43, #47)
21 Debi Doba 3,496 2 Entourée par l'enclave indienne de Balapara Khagrabari (#42, #43, #47)
22 Chhit Kuchlibari 147,362 1
23 Chhitland of Kuchlibari 1,685 1
24 Bala Pukhari 137,708 1
25 Chhitland of Panbari 2 0,964 1
26 Chhit Panbari 47,206 1
27, 28 Dahagram-Angarpota 1 877,268 1 Plus grande enclave bangladaise en Inde ; constituée des chhits de Dahagram et Angarpota
29 Dhabalsati Mirgipur 75,949 1
30 Bamandal 0,886 1
31 Chhit Dhabalsati 29,389 1
32 Dhabalsati 24,677 1
33 Dhabalsati 0,328 2 Entourée par l'enclave indienne de Bara Khangir (#66, #67)
34 Srirampur 1,083 1
35 Jote Nijama 37,134 1 Forme un possible quadripoint international
36 Chhitland of Jagatber 3 21,333 1
37 Chhitland of Jagatber 1 12,621 1
38 Chhitland of Jagatber 2 9,918 1
39 Chhit Kokoabari 10,935 1
40 Chhit Bhandardaha 16,139 1
41 Jongra 3,622 2 Entourée par l'enclave indienne de Baskata (#93)
42 Dhabalguri 5,032 1
43 Chhit Dhabalguri 7,787 1
44 Chhitland of Dhabalguri 3 0,67 1
45 Chhitland of Dhabalguri 4 2,417 1
46 Chhitland of Dhabalguri 5 1,141 1
47 Chhitland of Dhabalguri 1 10,067 1
48 Chhitland of Dhabalguri 2 5,573 1
49 Mahishmari 51,824 1
50 Bara Saradubi 14,148 1 Forme un quadripoint international
51, 52 Falnapur-Nalgram 771,991 1 Constituée des chhits de Falnapur (#51) et Nalgram (#52) ; entoure l'enclave indienne de Nalgram Chhit (#111)
53 Nalgram 2,437 1
54 Nalgram 1,787 1
55 Chhit Nalgram 31,72 1
56 Chhit Nalgram 0,898 1
57 Amjhol 1,547 1
58 Kismat Batrigach 95,601 1
59 Batrigach 269,402 1 Entoure l'enclave indienne de Madnakura Chhit (#114)
60 Batrigach 4,346 1
61 Durgapur 7,343 1
62 Bansua Khamar Gitaldaha 8,801 1
63 Karala 97,348 1
64 Karala 1,045 1
65 Karala 7,964 1
66 Chandrakhan 20,697 2 Entourée par l'enclave indienne de Dasiar Chhara (#117)
67 Sibprasad Mustafi 144,487 1
68 Sibprasad Mustafi 1,617 1
69 Poaturkuthi 243,279 1
70 Paschim Bakalir Chhara 62,492 1
71 Madhya Bakalir Chhara 13,935 1
72 Purba Bakalir Chhara 6,076 1
73 Dakshin Masaldanga 0,724 1
74, 81 Dakshin Masaldanga 272,48 1 Constituée des chhits de Dakshin Masaldanga (#74) et Kachua (#81)
75 Dakshin Masaldanga 0,762 1
76 Dakshin Masaldanga 1,448 1
77 Dakshin Masaldanga 0,492 1
78 Dakshin Masaldanga 3,376 1
79 Paschim Masaldanga 11,671 1
80 Paschim Masaldanga 1,303 1
82 Madhya Chhit Masaldanga 4,005 1
83 Purba Chhit Masaldanga 4,197 1
84 Purba Chhit Masaldanga 12,076 1
85 Paschim Chhit Masaldanga 1,579 1
86 Purba Masaldanga 2,267 1 Une carte des années 1930 et une source de 1940[13] sous-entendent que les deux enclaves de Purba Masaldanga (#86 et #87) n'en forment qu'une. Les cartes topographiques et les autres sources suggèrent qu'elles sont séparées ; si elles sont jointes, elles sont reliées au-dessus du très court espace qui les sépare, le long d'un beel (un ancien lit de rivière marécageux)[1]
87 Purba Masaldanga 65,894 1 Une carte des années 1930 et une source de 1940[13] sous-entendent que les deux enclaves de Purba Masaldanga (#86 et #87) n'en forment qu'une. Les cartes topographiques et les autres sources suggèrent qu'elles sont séparées ; si elles sont jointes, elles sont reliées au-dessus du très court espace qui les sépare, le long d'un beel (un ancien lit de rivière marécageux)[1]
88 Uttar Masaldanga 11,773 1
89 Madhya Masaldanga 55,55 1 Entoure l'enclave indienne de Chhit Seoruguri (#127)
90 Dakshin Masaldanga 3,739 1
91 Uttar Bansjani 17,98 1
92 Uttar Daldanga 2,223 1
93 Uttar Daldanga 10,538 1
94 Uttar Daldanga 4,843 1
95 Chhat Telai 29,393 1 À cheval sur la frontière entre le Bengale-Occidental (district de Cooch Behar) et l'Assam (district de Dhubri)

Inde[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous recense les différentes enclaves indiennes. Les numéros correspondent à ceux établies par Banerjee en 1966[12].

# Enclave Superficie (ha) Ordre Notes
1 Garati 382,986 1 Comprend deux enclaves bangladaises, Teldhar (#1 et #2)
2 Garati 1,642 1
3 Garati 31,517 1
4 Garati 8,26 1 Les deux enclaves de Garati (#4 et #5) sont unies sur les cartes topographiques d'avant 1947. Des sources ultérieurs (Banerjee en 1966[12], les cartes du recensement indien de 1991[14]) les décrivent comme distinctes[1].
5 Garati 1,239 1 Les deux enclaves de Garati (#4 et #5) sont unies sur les cartes topographiques d'avant 1947. Des sources ultérieurs (Banerjee en 1966[12], les cartes du recensement indien de 1991[14]) les décrivent comme distinctes[1].
6 Garati 22,963 1
7 Shingimari Part I 3,359 1
15 Najirgonja 0,531 1
16 Najirgonja 6,785 1 Comprend l'enclave bangladaise de Nazirganj (#6)
17 Najirgonja 5,863 1
18 Putimari 52,067 1
19 Najirgonja 21,898 1
20 Najirgonja 2,01 1
21 Najirgonja 1,849 1
22 Najirgonja 0,706 1
23 Najirgonja 0,974 1
24 Najirgonja 2,748 1
25, 26 Najirgonja 26,298 1 Les deux enclaves de Najirgonja (#25 et #26) sont unies sur les cartes topographiques d'avant 1947, mais distinctes sur celles du recensement indien de 1991[14],[1].
27 Najirgonja 29,206 1 Comprend l'enclave bangladaise de Nazirganj (#7)
28, 29, 30, 31 Najirgonja 32,228 1 Constituée des chhits de Najirgonja (#28, #29, #30, #31)
32 Najirgonja 22,574 1
33 Najirgonja 106,249 1
34, 35, 36, 37, 38, 39 Shalbari 1 366,856 1 Constituée des chhits de Natatoka (#34 et #35), Bewladanga (#36), Kajal Dighi (#37), Shalbari (#38) et Daikhata Chhat (#39) ; comprend les enclaves bangladaises de Nazirganj (#8, #9 et #10) et Debottar Saldanga (#11)
40 Bewladanga 2,866 1
41 Bewladanga Chhat 1,967 1
42, 43, 47 Balapara Khagrabari 2 587,645 1 Constituée des chhits de Dahala Khagrabari (#42), Kothajni (#43) et Balapara Khagrabari (#47) ; comprend les enclaves bangladaises de Upanchowki Bhajni (#12 à #20) et Debi Doba (#21)
44, 45, 46 Kothajni-Kothajni-Kothajni 0,602 1
48 Dahala Khagrabari 0,551 1
49 Dahala Khagrabari 0,463 1
50 Dahala Khagrabari 0,354 1
51 Dahala Khagrabari 0,848 3 Seule enclave d'ordre 3 au monde : elle est entourée par l'enclave bangladaise d'Upanchowki Bhajni (#110), elle-même située dans l'enclave indienne de Balapara Khagrabari (#42-43-47)
52 Dahala Khagrabari 0,205 1
53 Bara Khanki-Kharija Gitaldaha 3,08 1
54 Bara Khanki-Kharija Gitaldaha 15,528 1
55 Nagarjikabari 13,864 1
56 Barakhangir 14,251 1
57 Kuchlibari 3,011 1
58 Kuchlibari 0,956 1
59 Bara Kuchlibari 1,76 1
60 Jamaldaha Balapukhari 2,313 1
61 Upanchowki Kuchlibari 0,791 1
62 Upanchowki Kuchlibari 16,7 1
63 Bhotbari 16,344 1
64 Balapukhari 21,641 1
65 Bara Khangir 20,028 1
66, 67 Bara Khangir 53,964 1 Constituée des chhits de Bara Khangir (#66) et Chhat Bagdokra (#67) ; comprend l'enclave bangladaise de Dhabalsati (#33)
68 Ratanpur 23,478 1
69 Bagdokra 9,152 1
70 Fulkerdabri 0,687 1
71, 72, 73 Kharkharia 85,908 1 Constituée des chhits de Kharkharia (#71), Lotamari (#72) et Kharkharia (#73)
74, 75, 76, 77 Kamat Changrabandha 159,917 1 Constituée des chhits de Bhotbari (#74), Kamat Changrabandha (#75 et #76) et Panisala (#77)
78 Dwarikamarikhasbash 15,804 1
79 Panisala 0,954 1
80 Panisala 6,801 1
81 Panisala 21,539 1
82 Panisala 18,618 1
83 Lotamari 113,982 1
84 Lotamari 41,466 1
85 Dwarikamari 14,154 1
86 Dwarikamari 18,93 1
87 Chhat Bhothat 21,408 1
88 Baskata 8,217 1
89 Baskata 5,288 1
90 Baskata 10,677 1
91 Bhogramguri 1,108 1
92 Chenakata 3,678 1
93 Baskata 175,124 1 Comprend l'enclave bangladaise de Jongra (#41)
94 Baskata 12,494 1
95 Baskata 5,162 1
96 Baskata 22,731 1
97 Baskata 134,34 1
98 Baskata 0,312 1
99 Baskata 12,562 1
100 Baskata 13,411 1
101 Baskata 4,779 1
102 Baskata 0,488 1
103 Baskata 1,857 1
104 Baskata 11,551 1
105 Baskata 1,071 1
106 Baskata 0,715 1
107 Baskata 0,42 1
108 Baskata 7,385 1
109 Baskata 10,576 1
110 Baskata 0,409 1
111 Nalgram Chhit 2,29 2 Entourée par l'enclave bangladaise de Falnapur-Nalgram (#51, #52)
112 Gotamuri Chhit 53,259 1
113 Gotamuri Chhit 9,148 1
114 Madnakura Chhit 13,413 2 Entourée par l'enclave bangladaise de Batrigach (#59)
115 Bans Pachai 78,497 1
116 Bans Pachai Bhitarkuthi 29,505 1
117 Dasiar Chhara 675,912 1 Comprend l'enclave bangladaise de Chandrakhan (#66)
118 Dakurhat Dakinir Kuthi 5,775 1
119 Kalamati 9,012 1
120 Shahebganj 12,92 1
121 Seotikursa 18,163 1
122 Bara Gaochulka 18,147 1
123 Gaochulka II 1,28 1
124 Gaochulka I 3,762 1
125 Dighaltari II 6,129 1
126 Dighaltari I 4,997 1
127 Chhit Seoruguri 0,589 2 Entourée par l'enclave bangladaise de Madhya Masaldanga (#89)
128 Chhoto Guraljhara II 7,378 1
129 Chhoto Guraljhara I 16,661 1

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j [PDF] (en) Brendan R. Whyte, « Waiting for the esquimo: An historical and documentary study of the Cooch Behar enclaves of India and Bangladesh », The School of Anthropology, Geography and Environmental Studies, The University of Melbourne,
  2. [PDF] (en) Evgeny Vinokurov, « Theory of Enclaves », , p. 117: Cooch Behar
  3. (en) « The land that maps forgot », The Economist,
  4. (en) « Bangladesh, India to swap 162 land parcels », Agence France-Presse,
  5. (en) « Hope for Indo-Bangladesh enclaves », NDTV,
  6. (en) Sougata Mukhopadhyay, « India-Bangladesh sign pact on border demarcation », CNN-IBN,
  7. (en) « Proposed enclave exchange with Bangladesh will be national loss: BJP », New York Daily News, 11 mau 2013
  8. (en) Ralhi Chakrabarty, « Mahanta canvassing support to stall exchange of enclaves bill in Parliament », The Times of India,
  9. (en) Indrani Bagchi, « India-Bangladesh border pact constitutional amendment bill to be tabled in Parliament next week », The Times of India,
  10. (en) « Bangladesh land swap bill tabled in Rajya Sabha », The Times of India,
  11. « L'Inde et le Bangladesh échangent des enclaves où vivaient 50 000 apatrides », (consulté le 4 août 2016)
  12. a, b, c et d (en) R. Banerjee, Census 1961, West Bengal, District Census Handbook, Cooch Behar, Gouvernement du Bengale-Occidental, Inde, , « An Account of Exclaves – Origin and Development »
  13. a et b (en) A. C. Hartley, Final Report of the Rangpur Survey and Settlement Operations, 1931–1938, Gouvernement du Bengale-Occidental, Inde,
  14. a, b et c (en) collectif, Census of India District Census Handbooks, for Cooch Behar and Jalpaiguri, for 1991 census, Gouvernement du Bengale-Occidental, Inde