Emma Lohoues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Emma lohoues
Nom de naissance Yedmeli Lohoues Jesus Emmanuella
Naissance (37 ans)
Abidjan, Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Nationalité Drapeau de la Côte d'Ivoire Ivoirienne
Profession Actrice, Animatrice de télévision
Films notables Le Mec idéal

Emma lohoues est une actrice ivoirienne, née le à Abidjan (Côte d'Ivoire).

En 2011, elle est lauréate de nombreux prix grâce à son rôle principal dans le film Le Mec idéal, dont un « Étalon de bronze » au FESPACO et un Coq d'or pour meilleure actrice. Elle devient la première Ivoirienne à être désignée « meilleure actrice » par ce prix.

Biographie[modifier | modifier le code]

Emma Lohoues est née le , d’un père pasteur et prophète[1]. Après sa réussite au baccalauréat en 2005, elle obtient en 2007 un BTS de communication d'entreprise. Dès sa majorité, elle fait quelques apparitions dans la série ivoirienne Classe A produite par Martika Production[2].

Vie artistique[modifier | modifier le code]

Emma Lohoues fait sa première apparition dans la série ivoirienne Classe A produite par Martika Production.

Ensuite, elle interprète le rôle d’Estelle dans le film Le Mec Idéal d'Owell Brown[2].

Depuis ce film, elle décroche l’Étalon de Bronze au FESPACO 2011 et remporte le 1er Prix du meilleur film de fiction au FESTICAB 2011 (Festival International du Cinéma et de l’Audiovisuel du Burundi). Pour ce rôle, Emma Lohoues obtient le Prix de la meilleure comédienne au Festival international du film de Khouribga 2011 au Maroc et le Prix de la meilleure actrice au 20e China Golden Rooster & Hundred Flowers Film Festival 2011 à Hefei en Chine.

Puis, elle tourne en janvier 2012 à la Guadeloupe, les pilotes de la série Villa Karayib. Elle reçoit par la suite un « Cœur de Cristal » des mains du Premier Ministre Belge, Elio Di Rupo, lors du 28e Festival International du film d’amour de Mons en Belgique avant de s’envoler au Festival de Cannes 2012 pour y présenter Le Mec Idéal au Cannes Film Market. En juin de la même année, elle est la maîtresse de cérémonie aux Écrans Noirs à Yaoundé au Cameroun.

Elle est choisie pour être la marraine de la « 1re Nuit de la série Africaine » au Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou 2013. Devenue une des vedettes ivoiriennes de la télé et du cinéma, elle anime les nuits dans les clubs de la capitale, Abidjan[3], et prête main-forte à quelques artistes ivoiriens tels que Dj Arafat, en apparaissant dans leurs clips musicaux. Dans Kognini, le clip de Espoir 2000, Emma Lohoues interprète le rôle de la femme trompée. Pour clore l’année 2013, elle s’envole vers la Guadeloupe pour y camper le personnage d'Akissi Kouadio dans Villa Karayib, une série de 70 épisodes coproduite par Canal+[4].

Début 2014, pour sa deuxième collaboration avec le réalisateur Owell Brown, elle interprète le personnage d'Affoué SainClair dans son troisième long métrage intitulé Braquage à l’Africaine. Fin 2015, elle retrouve en Guadeloupe l’équipe de Villa Karayib pour le tournage de la saison 2 de cette série[4].

Puis, elle fait une pause pour devenir maman d’un petit garçon.

L’année 2016 la conduit vers le divertissement puisqu’elle présente la saison 2 de Koiffure Kitoko, une téléréalité sur la coiffure de la chaine A+ du groupe Canal+[5]. Le réalisateur congolais, Didier Ndenga, la choisit peu de temps après pour incarner Peli dans son long métrage Les Sauvages tourné à Abidjan. Puis elle revient à la série avec Aïssa réalisée par Jean Roke Patoudem[6],[7]. Elle tourne en 2020 la série Assinie du réalisateur Erico sery ou elle joue le rôle de Dominique Leroy. La même année elle fait partie du casting de la téléréalité "Les Lifeuses", diffusée en exclusivité sur Life TV.

Le 23 septembre 2022, invitée d’honneur du maire Sylvester Turner, maire de la ville de Houston, Emma Lohoues a été distinguée "citoyen d’honneur et ambassadeur de bonne volonté" pour son abnégation en tant que modèle pour la jeunesse. Cela s'est tenu lors d’une réception VIP enchainée par un Gala du premier sommet Houston Afrique[8].

Autres activités[modifier | modifier le code]

Chef d’entreprise accomplie, Emma Lohoues, sert de modèle à la jeunesse femme ivoirienne, voire Africaine. Elle est aujourd'hui, fondatrice d’une fondation pour enfants et propriétaire d’un salon de beauté dans sa totalité[9].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Laurence Guédé, « L’anniversaire d’Emma Lohoues : Arafat dj assure la fête pour son ex copine », CI News,‎ (lire en ligne).
  2. a et b « Emma Lohoues et son Mec Idéal, bientôt sur Canal + », sur le site de la Radiodiffusion télévision ivoirienne
  3. Arnaud Robert, « En Côte d’Ivoire, le sulfureux coupé-décalé du ministre et de l’ambianceur », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. a et b « Des nouvelles d’Emma Lohoues en tournage en Guadeloupe », Life mag,‎ (lire en ligne)
  5. « Emma Lohoues à “koiffure kitoko” », Journal d'Abidjan,‎ (lire en ligne)
  6. « Un nouveau rôle pour Emma Lohoues », Radio Jam,‎ (lire en ligne)
  7. « Aissa, les plus belles voies d'Afrique », Afrik,‎ (lire en ligne)
  8. « L'infodrome » Accès libre, (consulté le )
  9. Irène COULIBALY, « 100% Culture.com » Accès libre, (consulté le )

[1]« Cardi B choque la toile en partageant une vidéo inattendue d’Emma Lohoues ! | Purejapap », 31 mars 2024 (consulté le 31 mars 2024)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • [1] Fiche du dernier Film Emma Lohoues
  • [2] Récompense de l'actrice