Emma De Vigne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Emma De Vigne
Emma De Vigne.jpg
Autoportrait (1894), Musée des beaux-arts de Gand
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 48 ans)
GandVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Pierre de Vigne-Quyo (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie

Emma De Vigne, née le à Gand et morte le (à 48 ans) à Rixensart, est une peintre belge de natures mortes, puis de portraits.

Biographie[modifier | modifier le code]

Emma De Vigne est née le 30 janvier 1850 à Gand[1]. La famille était composée d'artistes : son père, Pieter, et son oncle, Félix, sont sculpteurs. Elle et ses sœurs, Louise et Malvina, sont peintres. Son frère aîné, Paul, est sculpteur[2],[3]. C'est son oncle, Félix De Vigne, qui lui apprend à peindre. Elle épouse ensuite le fils de Félix, son cousin Jules De Vigne[3], qui est avocat et écrivain.

Elle se fait connaître comme peintre spécialisée dans la nature morte et comme portraitiste[4]. Elle fait partie d’un groupe de peintres femmes belges, le Cercle des femmes peintres de Bruxelles, qui a pu inspiré la constitution à Paris à la même époque d’une Union des femmes peintres et sculpteurs[5]. Peu prisées initialement des marchands d’art qui les considèrent comme des dilettantes, ces femmes peintres réussissent à être admises dans les Salons officiels organisés par l’État belge (notamment en 1888 pour Emma De Vigne), a bénéficier d’un bon accueil de leurs œuvres par la presse et à vendre à des prix honorables[5]. Elles constituent une nouvelle génération d'artistes flamandes[2],[6].

Elle meurt le 3 juin 1898 à Gand[1]. Les peintures d’Emma De Vigne font partie des collections du Musée des Beaux-Arts de Gand et des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (nl) « Emma De Vigne », sur Rijksbureau voor Kunsthistorische Documentatie (RKD)
  2. a et b Alexia Creusen, Femmes artistes en Belgique, L’Harmattan, , p. 132 (famille De Vigne), 339 (Emma de Vigne)
  3. a et b (nl) Paul Huys, « De kunstenaarsfamilie(s) De Vigne te Gen . », Ghendtsche Tydinghen, vol. 8, no 1,‎ (ISSN 1783-9033, DOI 10.21825/gt.v8i1.7416, lire en ligne)
  4. (en) « Vigne, Emma de », sur Bénézit
  5. a et b Denis Laoureux, « Le Cercle des femmes peintres de Bruxelles : un collectif, quatre expositions (1888-1893) », Artl@s Bulletin 8, no 1,‎ , p. 70-82 (lire en ligne)
  6. Denis Laoureux, Femmes artistes. Les peintresses en Belgique (1880-1914), , « La vocation artistique à l’épreuve du genre dans la Belgique du XIXe siècle », p. 47-65

Liens externes[modifier | modifier le code]