Elâzığ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Elâzığ
(ku) kurde : Xarpêt
Administration
Pays Drapeau de la Turquie Turquie
Région Région de l'Anatolie orientale
Province Elâzığ
District Elâzığ
Maire
Mandat
Şahin Şerifoğulları (AKP)
2019-2024
Préfet Muammer Erol
2008
Indicatif téléphonique international +(90)
Plaque minéralogique 23
Démographie
Population 375 534 hab.
Population de l'agglomération 568 239 hab. (2014)
Géographie
Coordonnées 38° 41′ 00″ nord, 39° 13′ 00″ est
Altitude 1 067 m
Localisation
Localisation de Elâzığ
Districts de la province de Elâzığ
Géolocalisation sur la carte : Turquie
Voir sur la carte administrative de Turquie
City locator 14.svg
Elâzığ
Géolocalisation sur la carte : Turquie
Voir sur la carte topographique de Turquie
City locator 14.svg
Elâzığ
Liens
Site de la mairie http://www.elazig.bel.tr
Site de la province http://www.elazig.gov.tr
Sources
« Index Mundi/Turquie »

Elâzığ (en turc : Elâzığ, en zazaki et en kurmanci Xarpêt ; en arménien Խարբերդ, Kharberd), anciennement Mamuret ül-Aziz, est une ville de Turquie, préfecture de la province du même nom.

Au recensement de 2008, sa population s'élève à 375 534 habitants (ville). Au recensement de 2014, sa population s'élève à 568 239 habitants (district).

Elâzığ est une extension de la ville historique de Harpout.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville a beaucoup changé d'appartenance : principauté de Çubukoğulları (en) (1085-1112), Royaume des Artukides, Sultanat de Roum, Beylicat de Dulkadir, Ilkhanat de Perse, Fédération des Aq Qoyunlu, Empire iranien des Séfévides, et enfin Empire ottoman.

Au XIXe siècle, le quartier se détache de la ville-forteresse d'Harpout, qui depuis ne cesse de décliner. En 1879, l'agglomération devient le chef-lieu d'une province, le vilayet de Mamouret-ul-Aziz.

Sous autorisation officielle, les missionnaires américains participent au développement : hôpital, ateliers, Collège de l'Euphate (en)... jusqu'en 1915, principalement en direction des populations arméniennes.

En 1895, les massacres hamidiens frappent les Arméniens et ceux qui s'en occupent : les écoles sont incendiées. En 1915, lors du génocide arménien, la « province de la mort » voit passer de nombreux convois de déportés. Le consul américain Leslie Davis a laissé un récit de cette période tragique.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]